L'eau de parfum Alaïa Paris


On en avait entendu parler. On l'attendait depuis longtemps et il est enfin là, le premier parfum de Monsieur Azzedine Alaïa.

Ce parfum se nomme tout simplement Alaïa Paris. 
Azzedine Alaïa en parle ainsi :

"Créer un parfum, c’est faire une confidence à une femme, c’est dérober ses pensées d’avenir et s’enfuir avant qu’elle ne se retourne.
C’est aussi savoir qu’à cet instant précis, les mots de mon secret ne seront déjà plus les mêmes...
Mon parfum n’est pas raisonnable, il fait mentir le temps.
Je l’ai rêvé comme l’archéologue rêve à ces sculptures antiques enfouies dans la mer depuis des millénaires et dont la perfection du corps n’a d’égale que celui des femmes d’aujourd’hui; cette beauté idéale de l’intemporalité.
Mon parfum vient de loin, c’est un parfum source.
Il ne témoigne d’aucune époque particulière, mais des émotions de toutes les époques, il n’arrive d’aucun pays car il les a tous traversés, il ne révèle aucune saison, puisqu’il les habite toutes.
Mon parfum survient de la rencontre de tous mes présents, d’un temps que je ne saurai nommer moi-même et que seuls savent énoncer les sentiments que sa création m’a dévoilés.
Mon parfum accompagne le temps, il a l’insolence d’un éternel présent.
Parfum du jour et de la nuit, tout à la fois, mon parfum est l’architecture complexe de mes sensations les plus paradoxales que m’ont offert les belles rencontres de ma vie."

Celui qui habille de nombreuses femmes avec des tenues fabuleuses et qui s'est imposé dans le monde de la mode comme le créateur-culte par excellence, nous offre un parfum et ses dérivés.

Alaïa a toujours mis en valeur le corps de la femme, créant des tailleurs structurés, des corsets ajourés, jouant avec les zips, les cuirs, les mailles, soulignant le buste, la taille, les hanches, il a toujours redessiné le corps féminin, le magnifiant. Tous les plus grands mannequins ont posé pour lui que ce soit Naomi Campbell, Stephanie Seymour, Linda Evangelista, Farida Khelfa et tant d'autres.

Celui-ci travaille dans un immense entrepôt, derrière l'hôtel de ville, qui a été construit au XIXe siècle.  Ce lieu est à la fois son atelier, sa maison particulière, sa boutique, c'est là qu'ont lieu les défilés. Azzedine Alaïa est un couturier pas comme les autres.

Pour ce premier parfum, ce nouveau projet, Azzedine Alaïa a contrôlé minutieusement en personne, le moindre détail. Il s'est appuyé sur une équipe d'experts afin d'obtenir le meilleur. 
Ce parfum est une surprise olfactive. Marie Salamagne, femme parfum, représentante de la génération montante des parfumeurs de Firmenich, a su conquérir Azzedine Alaïa avec ses propositions.

La pyramide olfactive de ce parfum :

Impression fraîche : notes aériennes, poivre rose
Impression florale : Freesia, pivoine
Impression peau : notes animales, musc 

Ce parfum, ou plutôt cette eau de parfum, résulte d'une complicité entre Azzedine Alaïa et Carla Sozzani, qui accompagne le créateur depuis plusieurs décennies.
Quant au flacon, c'est l'oeuvre de designer Martin Szekely qui l’a voulu “comme un objet fétiche adressé aux femmes.” A l’instar de son Black Mirror pur, compact et étrange, Szekely a conçu un corps de verre noir translucide, lourd et précieux (à mi-chemin entre météorite et galet poli), qu’il a orné, face et dos, du perforé Alaïa, ce motif emblématique qui apparut d’abord dans le corset de cuir des années quatre-vingt. 

Le capot, en contraste avec le flacon et comme le rehaussant, c’est un hommage au travail d’Alaïa-l’artisan, une bobine de fil d’or évanescent qui semble s’envoler, en métal travaillé et or rose.

L’étui, délicatement doublé de noir, il reprend l’une des teintes fétiches du couturier, le nude, ce beige rosé intense, sur lequel se détachent sobrement des lettres de couleur noire.
Pour la publicité, la présentation suggère un parallèle entre femme et flacon, entre capot et chevelure. Elle est magnifiée par l’éblouissant talent du photographe Paolo Roversi, véritable orfèvre de la lumière. Ainsi, émergeant lentement du noir et révélant mystérieusement leur expérience précieuse et rare, la femme et le flacon semblent donner accès aux lourdes portes d’un monde mythique, celui du créateur. Paolo Roversi, l’un des photographes de mode les plus originaux de son époque, décrit sa technique comme une succession de soustractions.

Julien d’Ys, créateur de coiffures oniriques pour défilés de mode, mais également peintre et décorateur a travaillé non pas tant sur le cheveu lui-même, il a créé pour Guinevere l’idée d’une coiffure de tête. C’est de lui que naquit l’idée magistrale de la tête d’or et du collier d’or.
 
Guinevere van Seenus, le top-modèle d’origine bostonienne, prête sa beauté gothique, troublante et légèrement androgyne au visuel de publicité du parfum.

Enfin, c’est Nicolas Godin, le compositeur du groupe Air qui a signé la musique du film. De son éducation d’architecte, il a gardé un talent pour sculpter les sons, à la frontière de l’électronique et du rock psychédélique. Il accompagne la naissance de l’eau de parfum Alaïa Paris par des traînées sonores surprenantes, en écho à la pyramide olfactive.

Ce parfum est disponible depuis le .... dans les lieux suivants au prix de

Dans la gamme on trouve également :

- Le lait parfumé pour le corps
 - Le gel de douche parfumé
Les prix, à titre indicatif pour les différents produits, sont les suivants :
- Eau de Parfum 100 ml : 124 euros
- Eau de Parfum 50 ml : 88 euros
- Eau de Parfum 30 ml : 58 euros 
Les points de vente sont les suivants :
Alaïa Paris est actuellement vendu en exclusivité aux Galerie Lafayette Haussmann du 22 juin au 4 juillet 2015, sur le podium central au rez-de-chaussée du Lafayette Coupole.
Également en vente exclusive dans les boutiques Alaïa Rue de Moussy et rue de Marignan
Dans quelques semaines la distribution sera élargie.
Ce parfum est une invitation au voyage dans l'univers Azzedine Alaïa, je dois l'avouer je n'ai qu'une hâte le tester. Pas vous ?

Crédit photos : Azzedine Alaïa et Paolo Roversi

Possibilité de me suivre également sur Facebook, Twitter, Pinterest, google + et  Instagram 
si le coeur vous en dit

Share this:

, ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci