Les bêtises (critique inside)


 
  Premier film pour Rose et Alice Philippon. Un film quelque peu autobiographique. 

Dès les premières scènes on sait de suite que l'on va visionner un film burlesque et Jérémie Elkaïm peut passer pour le nouveau Pierre Richard dans ce film. Il va de péripéties en péripéties, de déboires en déboires et j'ai rigolé, pas tout le temps certes car certaines scènes retombent trop rapidement mais qu'importe.
Est-ce l'été qui me donne un air guilleret, est-ce le film qui m'a amusé, est-ce que c'est le genre de film que j'ai envie de voir je ne sais pas mais ce long métrage m'a mise de bonne humeur et je l'ai trouvé très drôle. Le genre de comédie auquel j'accroche.
Jérémie Elkaïm a su adopter un phrasé bien à lui, une gestuelle particulière et comment ne pas retenir la scène lorsqu'il se met à interpréter "Les bêtises" que Sabine Paturel chantait dans les années 1980. Après avoir commencé "Les bêtises" de façon maladroite, au fur et à mesure que les minutes s'égrènent l'acteur prend plus d'ampleur pour terminer avec un homme plus en confiance et quelque peu irrésistible.
Sara Giraudeau, belle comme un coeur dans le rôle d'une extra pour une soirée et hoqueteuse à souhait, amène beaucoup de fraîcheur à ce film.
Tous les autres acteurs sont très bons également que ce soit Jonathan Lambert, Jacques Weber ou Anne Alvaro.
Évidemment comme chaque premier film, quelques maladresses. Un burlesque poussé à outrance avec une série de costumes plus délirants les uns que les autres. Des dialogues peut être parfois pas assez percutants et quelques moments où le film manque d'ampleur et de dynamisme. Ce film reste tout de même touchant car aborder le sujet d'un enfant abandonné qui veut retrouver sa vraie mère n'est pas facile.
Pour ma part, qu'importe durant 1 h 18 je me suis divertie et c'est tout ce que je demande en ce moment. Un joli film estival.
Un film de Rose et Alice Philippon avec Jérémie Elkaïm, Sara Giraudeau, Jacques Weber, Jonathan Lambert,  Anne Alvaro, Alexandre Steiger, Frédéric Pierrot....
Sur les écrans le 22 juillet 2015


Le synopsis
François, la trentaine, lunaire et maladroit, est un enfant adopté. Pour rencontrer sa mère biologique, il s’introduit dans une fête organisée chez elle, se faisant passer pour le serveur. Il se retrouve alors au service d’une famille dont il ignore tout, la sienne.
 "Fallait pas m'quitter tu vois Il est beau le résultat"


 Merci à Alexandre pour l'invitation
Crédit photos et vidéo : © 2015 Asa Films Rezo Productions

Possibilité de me suivre également sur Facebook, Twitter, Pinterest, google + You Tube et  Instagram  

Share this:

, , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci