(Cinéma) : La prière avec Anthony Bajon - Critique

On a beaucoup entendu parler de ce film qu'est "La Prière", qui sera sur les écrans mercredi prochain avec dans le rôle principal Anthony Bajon primé au dernier Festival de Berlin, récompense grandement justifiée.

Ce nouveau long métrage de Cédric Kahn vient après "Une vie meilleure", "Vie sauvage". Il aborde cette fois ci le thème des expériences religieuses tentées sur des toxicomanes. On y trouve donc  Anthony Bajon que l'on n'est pas prêt d'oublier.
La trame de ce film nous montre la réinsertion, ou non, de jeunes alcooliques, toxicos, qui vont dans une communauté, attention pas une secte, et vont tenter de s'en sortir via la foi, le travail, les chants religieux....

La scène d'ouverture, avec le gros plan sur les yeux d'Anthony Bajon, est puissante. Ce dernier est fabuleux dans son rôle. Révolté, blessé, violent, replié sur lui-même, il n'est jamais aussi presque jamais aussi bon que dans les scènes où il ne parle pas. Tout se passe via son regard tellement intense. Avec un visage assez gamin, il n'a rien d'un enfant de choeur et pourtant au fur et à mesure du film il va changer et évoluer. Jusqu'où ira sa quête spirituelle ??? Ce film l'a au moins mené jusqu'à recevoir l'Ours d'Argent comme meilleur comédien au Festival de Berlin. Il ajoute son nom à la liste française d'acteurs l'ayant reçu, et pas des moindres : Jean Gabin, Michel Simon, Michel Piccoli, Jean-Louis Trintignant et le dernier en date Jacques Gamblin en 2002.

On avait déjà pu remarquer ce comédien dans "Les Ogres", "Rodin", "Maryline", mais cette fois ci il irradie le film. Il est de tous les plans et il faut s'attendre à une immense carrière, car en plus de son charisme, ce jeune homme a un talent fou c'est indéniable.
Ce film n'est pas uniquement basé sur la religion. Cette dernière est plus abordée comme un fil reliant les jeunes entre eux afin de leur apprendre, bien entendu la prière, mais aussi la fraternité, l'entraide, la méditation, le travail, la camaraderie. Certains y prendront goût, sans pour cela rentrer dans les ordres, d'autres seront totalement réfractaires et d'autres iront vers cette idéologie.

Rien n'est jamais acquis pour ces garçons qui doivent sans cesse lutter contre leurs démons. Qu'ils viennent de milieux défavorisés ou aisés, ils sont tous logés à la même enseigne et viennent même de différents pays.
Beaucoup de chants religieux dans ce long métrage, mais même si l'on n'est pas croyant, pratiquant, ils s'écoutent parfaitement, car le film "La prière" n'est pas uniquement basé sur le thème de la foi.
L'amour est présent sous toutes ces formes dans ce film. Qu'il soit dans la religion, ou bien celui plus charnel. Bien que "La prière" soit interprété plus avec des hommes, on peut y voir des jeunes filles traversant les mêmes épreuves dans un autre lieu de réinsertion.

Si la plupart des autres comédiens sont peu connus, on y voit tout de même Damien Chapelle et on y retrouve avec plaisir la grande actrice Hanna Schygulla dans le rôle d'une soeur. Il y a d'ailleurs une scène, même si elle est courte, qui est intense entre elle et Anthony (qui joue Thomas).

A noter la présence de la belle Louise Grinberg connue pour son rôle de "Entre les murs" et qui aura son importance pour sauver Thomas.
Un joli casting, avec de belles scènes. Une lumière souvent tamisée, comme celle que l'on trouve dans les couvents, les églises, sans pour cela tomber dans l'austérité.


Sans oublier le fabuleux cadre où a été tourné ce film en Isère. Un lieu où sont logés ces jeunes dépourvus de tout, comme cette montagne à la fois rude mais tellement belle. 

Nul besoin d'avoir la foi, d'être pratiquant, croyant pour visionner ce long métrage. Il est surtout axé sur la volonté de s'en sortir, l'amitié. La prière devient une thérapie pour ceux qui se rende dans ce lieu. Le film vaut beaucoup par l'approche qu'en a eu le réalisateur ainsi que par ses plans qui sont forts, mais aussi par l'incroyable interprétation d'Anthony Bajon.
LA PRIÈRE
Réalisé par Cédric Kahn
Avec : Anthony Bajon, Damien Chapelle, Alex Brendemühl, Hanna Schygulla, Louise Grinberg, Antoine Amblard, Maïté Maillé, Magne-Havard Brekke, Inaki Aguirre
Distribué par Le Pacte
Genre : Drame
Nationalité : Français
Durée : 1 h 47
En salle le 21 mars 2018

Le synopsis :


Thomas a 22 ans. Pour sortir de la dépendance, il rejoint une communauté isolée dans la montagne tenue par d’anciens drogués qui se soignent par la prière et le travail. Il va y découvrir l'amitié, la règle, l’amour et la foi… 

Crédits photos et vidéo : Copyright Le Pacte/Carole Bethuel-Les films du Worso

Share this:

, , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci