Expositon, Willy Rizzo présente la Mode Pure, de 1947 à nos jours, rue de Verneuil à Paris

*

C'est au Studio Willy Rizzo, rue de Verneuil, qu'à lieu en ce moment l'exposition Willy Rizzo, la mode pure de 1947 à nos jours.

Étant en voyage de presse, dont je vous parlerai prochainement, je n'ai pu découvrir cette expo, mais une personne m'a représentée. 

Tout photographe « de mode » est le grand témoin de celle-ci et d’une époque. Vision double, celle du créateur de mode et celle du photographe ! Originalité, rigueur, mise en valeur des créations, le photographe de mode se met au service du vêtement et de son créateur. Willy Rizzo était le maître caméléon de cet art difficile de montrer, respecter et garder son style.
 
 Elsa Martinelli Vogue Italie 1967 - © Willy Rizzo

En capturant dans son objectif ces instants de mode Willy Rizzo a su fixer les évolutions stylistiques à travers le temps et à faire rêver, rire, partager, témoigner… 

C’est bien cela qui est illustré par une photographie de mode, un créateur d’image qui dialogue avec un créateur de matière. Tout cela pour livrer un objet unique qui reflète la symbolique des époques et des tendances. Willy Rizzo a su capturer un détail, un regard, une couleur…

Preuve en est ! Une cinquantaine de tirages argentiques couleur et noir et blanc y sont présentés dans son Studio, rue de Verneuil, les uns mythiques les autres méconnus !
Novembre 1954 - New York Monica Knowland - Vogue -  © Willy Rizzo

Ses collaborations avec les plus grands magazines de mode sont mises en lumière à cette occasion.

« J’étais amoureux de mon travail et un photographe a besoin d’expérimenter différentes techniques. Pour moi, la mode, est la discipline la plus difficile. Elle exige un champ de recherche et d’invention inépuisable. Avec pour seul décor un fond blanc ou gris, avec un Nikon ou un Hasselblad, à la lumière du jour ou à l’éclair des électroniques… Prendre une photo sur le vif est une chose, mais la photo de mode, c’est une page blanche. Il faut de la magie pour transformer un mannequin élégant, mais matériel, en créature de rêve. Il y a plusieurs façons de photographier la mode. Avec rien, il faut faire quelque chose d’important, il faut créer une histoire, une dynamique, un regard. C’est un tout autre métier. » Willy Rizzo

Edmonde Charles Roux de l’Académie Goncourt, ancienne rédactrice en chef de Vogue Paris de 1954 à 1966, parle ainsi de lui : « Willy Rizzo avait un style complètement à lui. Il possédait une manière chaude , un peu explosive de photographier. Je le mets au niveau d’Avedon et d’Irving Penn. (…) En ce qui concerne ses photos de mode, j’admire ses éclairages, le cadrage, mais aussi le mécanisme de préparation au niveau du développement. Tout ce talent si particulier qui fait que ses photos sont inimitables et possèdent un charme, une douceur uniques. Un style indéfinissable qui a toujours se renouveler. »
Alaia et Seymour New York MOMA 2001 - © Willy Rizzo

Cette exposition est intéressante de par ses photos qui sont originales du fait qu'elles ne sont pas traditionnelles par rapport à tout ce que l'on peut voir concernant la mode. Le mobilier également qui sert d'élément de décor démontre l'esprit moderne et design de Willy Rozzo.

L'exposition, située dans une galerie sur 2 niveaux, dont un au sous-sol vous fera découvrir 50 photos en noir et blanc, des instants de mode inattendus.
Willy Rizzo et son modèle Donna Mitchell Milan 1962 - © Willy Rizzo

EXPOSITION WILLY RIZZO
LA MODE PURE, DE 1947 A NOS JOURS
12 rue de Verneuil 
75007 Paris 
Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 11h à 18h30
Depuis le 18 mai et jusqu'au 28 juillet 2018
50 photographies originales en noir et blanc ou couleurs sont exposées et à la vente en édition signée et numérotée à 8 exemplaires par Willy Rizzo.
*
Crédits photos : © Willy Rizzo - Autres *DameSkarlette


Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci