La fragrance fait son cinéma au Fifi Awards 2018

Parler beauté est toujours un plaisir pour moi, encore plus lorsque j'aborde le sujet des parfums et quand vient s'y greffer le cinéma je suis aux anges !!!

En effet, pour la 26ème soirée de remise des FIFI Awards de la Fragrance Foundation France qui aura lieu le mercredi 11 avril 2018, salle Wagram à Paris, en présence de nombreuses personnalités de l’industrie du parfum qui porte haut les couleurs d’un savoir-faire français d’exception, le thème est cette année "Quand la fragrance fait son cinéma", après "La fragrance fait son cirque" en 2017.

C'est donc à l'initiative de The Fragrance Foundation créée pour aider à une meilleure connaissance et compréhension du parfum qu'aura lieu ce bel évènement. La Fragrance Foundation France a vu le jour en 1992. Elle a pour vocation de valoriser les talents et savoir-faire de la filière parfum et de faire rayonner la parfumerie.

Ses actions s’ancrent autour de trois engagements forts : susciter la réflexion avec des rencontres et conférences ; célébrer le parfum et ses acteurs avec la remise annuelle des FIFI Awards ; former et informer, lors de manifestations artistiques et culturelles.

C’est donc dans la salle mythique Wagram de la capitale que les principaux acteurs de cette filière vont dérouler le tapis rouge et célébrer le parfum en hommage au 7ème art :

2018 : LA FRAGRANCE FAIT SON CINÉMA

Un scénario plein de suspens

Quatre jurys distincts, pour décerner un joli bouquet de trophées, voilà le dispositif que les habitués connaissent bien désormais, même si chaque année apporte ses nouveautés et son lot de surprises, pour mieux s’adapter au marché d’une parfumerie en évolution permanente.

Le jury des Experts, le jury du Public, le jury des Professionnels et le jury des FIFI d’Or ont tous la même mission : désigner, parmi les parfums qui leur sont présentés et qui ont tous été lancés sur le marché français entre janvier et décembre 2017, leurs préférés, chacun dans sa catégorie

- Le Prix des Experts

L’aventure commence avec le jury des Experts, composé d’évaluateurs de parfums des sociétés de composition adhérentes, et de journalistes spécialisés dans le parfum : avant Noël, ils ont déjà reçu la très longue liste de tous les parfums de niches et collections de grandes marques, pour présélectionner leurs préférés. Ils affineront leurs choix pour arriver à une “very short list” qu’ils auront la possibilité de venir découvrir ou sentir à nouveau avant la finale, réalisée en blind test le 15 mars.

Sur note de fond puis note de tête, nos spécialistes olfactifs pourront alors véritablement juger de la construction des fragrances à qui ils attribueront ou non un des trois trophées de ce prix des Experts :

Meilleure fragrance d’une marque de niche indépendante,
• Meilleure fragrance d’une marque de niche affiliée,
• Meilleure fragrance d’une collection de grande marque.

- Le Prix du Public

Depuis près de dix ans, ce sont aussi les internautes qui interviennent dans ce dispositif des FIFI Awards, et choisissent les parfums féminins et masculins à qui ils donnent leur voix. Le vote du grand public est ouvert à partir du 25 février au 25 mars. De quelques milliers au début, ce sont au fil des ans plusieurs dizaines de milliers d’amoureux du parfum qui viennent désormais chaque année désigner leurs parfums préférés sur le site de vote www.fifiawards.fr, relayé par notre partenaire exclusif distribution Marionnaud et par nos autres partenaires.

Cette année, les internautes auront à juger des nouveaux parfums lancés en 2017 sur le marché français dans deux circuits de distribution : le sélectif (parfumeries et grands magasins) et les “autres circuits”, dénomination qui regroupe la grande distribution, les magasins en propre et les pharmacies.

Ils attribueront six trophées :

Meilleur nouveau parfum masculin en sélectif
• Meilleur nouveau parfum féminin en sélectif
• Meilleure déclinaison masculine d’un parfum ou d’une gamme existante
• Meilleure déclinaison féminine d’un parfum ou d’une gamme existante
• Meilleur parfum masculin dans les autres circuits
• Meilleur parfum féminin dans les autres circuits

Parmi les nombreux votants à ce Prix du Public, 500 internautes tirés au sort recevront une FIFI Box contenant des miniatures et échantillons de parfums offerts par les adhérents de la Fragrance Foundation France et ses partenaires. Les noms des 500 lauréats seront publiés sur le site www.fragrancefoundation.fr après la soirée de remise des prix. Et comme chaque année, attendue comme le messie, la FIFI box et son contenu feront l’objet de nombreux posts sur les réseaux sociaux.

Tirées au sort également, 100 internautes ayant répondu à l’enquête Baromètre de la Fragrance Foundation France proposée sur ce même site, pourront également gagner des livres, des mooks, des invitations à des formations olfactives ou des entrées au Grand Musée du Parfum, offerts par l’association, ses adhérents et ses partenaires.
- Le Prix des Professionnels

Le collège des votants est constitué de professionnels travaillant dans les sociétés adhérentes de la Fragrance Foundation France (10 personnes maximum par société membre). Leur vote est plus… professionnel, puisqu’ils ont à juger du marketing, des fragrances, des flacons et des communications, dans le seul circuit sélectif (avec les mêmes listings de parfums en compétition que pour le Prix du Public).

Voici les huit prix que les professionnels doivent distribuer :

• Meilleur nouveau parfum masculin en sélectif
• Meilleur nouveau parfum féminin en sélectif
• Meilleure déclinaison masculine d’un parfum ou d’une gamme existante
• Meilleure déclinaison féminine d’un parfum ou d’une gamme existante
• Plus beau flacon d’un parfum masculin
• Plus beau flacon d’un parfum féminin
• Meilleure communication pour un parfum masculin
• Meilleure communication pour un parfum féminin

Leurs votes permettront également de déterminer les cinq parfums masculins et les cinq parfums féminins qui auront obtenu le plus de voix au total (fragrance, flacon et communication) et concourront ainsi pour le FIFI d’Or 2018, attribué par le jury des FIFI d’Or.

- La Palme d’Or des FIFI Awards

Depuis 2015, un jury constitué d’amoureux des parfums, d’artistes et de personnalités reconnues pour leurs talents et leur expertise, récompense l’excellence créative et décerne deux trophées, les FIFI d’Or. Après Jean Paul Gaultier, Jean-Charles de Castelbajac et Anne-Sophie Pic, c’est la comédienne Audrey Fleurot qui présidera les FIFI d’Or 2018, une évidence pour cette 26ème cérémonie des FIFI Awards qui se déroulera sous le feu des projecteurs du 7ème art ! Elle aura pour mission cette année encore, avec son jury, de récompenser parmi cinq parfums masculins et cinq parfums féminins celui qui rassemble les meilleures qualités d’harmonie et de cohérence, pour l’ensemble de sa créativité, à la fois olfactive, esthétique-design et communication.

Le gala annuel de la Fragrance Foundation France débutera par le traditionnel cocktail, qui permet à tous les invités de se retrouver et de découvrir les parfums nominés et scénarisés sur le bar à parfums, où des étudiants en parfumerie de l’ISIPCA et de l’ESP les guideront. Le dîner sera suivi de la remise des prix qui sera orchestrée cette année par Laurie Cholewa, Madame Cinéma de Canal+.

Pour l'Edition 2018, c’est donc la comédienne Audrey Fleurot qui présidera le jury des FIFI d’Or de la Fragrance Foundation France et accompagnera l’édition 2018 des FIFI Awards placée sous le signe du cinéma et je vous propose d'en apprendre plus sur elle que vous ne sachiez déjà.
Audrey Fleurot est principalement connue pour les rôles de Joséphine Karlsson dans Engrenages et Hortense Larcher dans Un Village français.

Révélée au grand public en 2011 dans la comédie Intouchables d’Éric Toledano et Olivier Nakache, qui emporte un énorme succès au box-office français, Audrey Fleurot enchaîne les rôles au cinéma dans différents registres : la comédie avec La vraie vie des profs d’Emmanuel Klotz et Albert Pereira-Lazaro, Les Reines du ring de Jean-Marc Rudnicki, en passant par la comédie musicale Pop Redemption de Martin Le Gall et Fonzy d’Isabelle Doval, puis dans un registre dramatique qu’elle maîtrise déjà à la télévision, aux côtés de Jéremie Renier dans le thriller La confréries des larmes de Jean-Baptiste Andrea.

En 2014, elle fait partie du triangle amoureux menant la comédie de moeurs Belle comme la femme d’un autre de Catherine Castel, mais s’impose surtout dans deux comédies de bandes : tout d’abord l’indépendante Les Gazelles de Mona Achache, puis la plus glamour Sous les jupes des filles d’Audrey Dana, où elle évolue au sein d’un casting de stars.

En 2015, elle continue dans la comédie, cette fois fantastique et familiale, avec Le Fantôme de Canterville de Yann Samuell. Elle tient par ailleurs son propre rôle dans le quatrième épisode de la série française Dix pour cent.

En 2016, elle tient le premier rôle féminin de la satire L’Idéal, second long-métrage de Frédéric Beigbeder.

Depuis 2015, la Fragrance Foundation France demande à une personnalité reconnue pour sa créativité, de bien vouloir présider les FIFI d’Or au cours de la cérémonie annuelle des FIFI Awards. Aidée d’un jury d’amoureux du parfum et d’artistes reconnus pour leurs talents et leur expertise, elle a pour mission de récompenser le parfum masculin et le parfum féminin qui rassemble les meilleures qualités d’harmonie et de cohérence, pour l’ensemble de sa créativité, à la fois olfactive, esthétique-design et communication.

Ce sont les cinq parfums masculins et les cinq parfums féminins ayant obtenu les meilleurs scores lors du vote du Prix des Professionnels qui peuvent concourir pour les FIFI d’Or.

Après donc Jean Paul Gaultier, Jean-Charles de Castelbajac et Anne-Sophie Pic, voilà avec Audrey Fleurot une autre facette de la créativité qui présidera les FIFI d’Or le 11 avril 2018.

Un questionnaire a été soumis à cette belle comédienne pour en connaître plus sur elle, ainsi que ses goûts les odeurs qu'elle apprécie, ses parfums préférés. Vous pourrez le découvrir ci-dessous et de cette manière en savoir plus sur sa routine beauté et surtout au niveau des fragrances : 

Itw d’Audrey Fleurot pour la Fragrance Foundation France / Présidente des Fifi d’Or 2018

- Vous souvenez-vous de votre premier parfum ?

Bien sur, j’avais 11 ans, c’était « Loulou » (Cacharel). Il était vanillé, et de façon assez classique, comme sans doute d’autres très jeunes filles, avec ce premier parfum, j’avais l’impression d’avoir accès à la féminité.

- Racontez-nous une odeur ou une fragrance qui a jalonné votre jeunesse…

J’ai un souvenir très fort de « Poison » (Dior) que portait ma mère et que je lui empruntais... C’était entêtant, et comble de la sensualité, elle avait aussi le talque. Enfant, je découpais les coupons dans les magazines pour recevoir les échantillons. Je faisais collection des mini bouteilles. Puis, vers l’âge de 20 ans, j’ai adoré porter « Féminité du bois » de Serge Lutens.

- Nous avons ouï dire que vous vous destiniez à être Nez ?

Non, n’exagérons rien, c’est juste que c’est un métier qui m’aurait beaucoup plu. J’ai une passion pour le parfum comme pour l’oenologie. Je suis très très sensible aux odeurs.

- Quelles sont les odeurs (ou parfums) que vous avez aimé sentir sur vos chéris ou sur vos amis ?

Égoïste (Chanel) ! Pour les hommes, j’aime les odeurs plus « risquées », j’aime aussi les parfums mixtes et atypiques. « Sables » d’Annick Goutal qui sent la garrigue, ou encore « Miel de bois » de Serge Lutens, qui sent la cire.

- Le parfum pour vous c’est 1,2,3… fois par jour ?

Deux fois c’est sûr, ça peut être trois fois par jour, et parfois même quatre !

- Sur les plateaux de tournage y-a- t-il des odeurs particulières qui vous transcendent ?

Pas tant sur les plateaux, mais sur scène, au théâtre, la machinerie qui sent le bois, j’adore. Et puis, j’ai fait l’Ecole du Cirque, alors il y a une odeur que je détecte, c’est celle de la poudre que les acrobates et les artistes mettent sur leurs mains. Parfois, en roulant sur le périphérique, je reconnais cette odeur, et quelques instants plus tard, j’aperçois un chapiteau de cirque !

- Un souvenir d’odeur que vous n’aimez pas du tout ?

Je détestais lorsque ma grand-mère vidait les poulets au petit déjeuner !

- Quelle est l’odeur qui vous met l’eau à la bouche ?

Celle de l’amande, elle est régressive pour moi. Je repense aux petits pots de colle à l’école, qui sentaient l’amande.

- En odeur de sainteté… qui ne l’est pas ou plus à vos yeux ?

Quelques hommes que je chérissais et qui se retrouvent mêlés à des affaires de harcèlement… L’humoriste américain Louis CK par exemple, c’était mon idole.

- « Le parfum du secret s’estompe à chaque nez qui le renifle… »

J’aimerais tellement être une femme mystérieuse ! (rires)

- « La culture est le souvenir d’un parfum dans un flacon vide. » Un souvenir culturel fort ?

Ma première fois au théâtre, et ce fût la révélation. C’était çà et rien d’autre que je voulais faire plus tard. Mon papa était pompier à La Comédie Française, à ses côtés, j’étais donc à la fois côté scène et côté salle, je voyais les changements de décor…

- « Une femme sans parfum est une femme sans avenir » (Coco Chanel)

Ce n’est pas la seule bêtise qu’elle ait dit, Coco Chanel ! Elle était souvent dans la provocation.

- L’odeur d’un plat qui vous ouvre l’appétit ?

Celle du bouillon du pot au feu… je ne coûte pas cher ! (rires)

- Une odeur qui vous rassure ?

Celle de la lavande. Je suis assez fan des huiles essentielles pour se soigner. Un massage de deux gouttes d’huile à la lavande sur le plexus solaire, c’est très réconfortant….

- Que ne peut-on pas soupçonner dans votre rapport aux parfums ?

Ils font partie de ma vie professionnelle aussi. Non seulement je cultive ma mémoire affective des odeurs et des parfums pour retrouver des états, mais j’attribue à mes personnages au cinéma ou au théâtre des parfums que je porte lorsque je les interprète. Pour mon personnage d’Hortense dans « Un village français », je portais « Passion » d’Annick Goutal.

Pour Joséphine dans la série « Engrenages », je portais « Encens Chembur » de Byredo. Dans Tartuffe au théâtre, j’avais choisi « Eau de campagne » de Sisley. Et plus récemment sur le tournage d’un film où je joue la présidente de la République, je porte « Melograno » de Santa Maria Novella.

- Qu’est-ce qui vous anime et vous réjouit le plus dans ce rôle de présidente des FIFI d'OR ?

Je suis persuadée que je vais rencontrer des gens très intéressants dans un domaine qui me passionne ! Et comme les gens passionnés sont passionnants… Et puis, je crois que je vais apprendre des choses. C’est merveilleux.

- Un souvenir de Prix que vous avez reçu ?

Le dernier que j’ai reçu, à un Festival de cinéma en Irlande, m’a beaucoup émue. Ils ne m’avaient pas prévenue, j’ai donc eu la surprise et été dans la spontanéité.

- Quelle « présidente » allez vous être ?

Je vais essayer d’être audacieuse, inspirée et inspirante, ce sera déjà bien, non ?

- Avez vous un truc contre le trac ?

Quelques gouttes de « Rescue » sous la langue me suffisent. Je ne sais pas si c’est l’effet placébo, mais ca me va. Ceci étant, avant chaque première au Théâtre, je me demande pourquoi je m’inflige ça ! (rires)

- A qui voleriez-vous un brin de talent ?

A un paquet de gens, je fantasme assez sur l’artiste complet…

- Une comparaison flatteuse ?

Lorsqu’en montant les marches à Cannes, il y a quelques années, la horde de photographes criaient «Jessica, Jessica !»… pensant que j’étais Jessica Chastain…. Encore aujourd’hui, il m’arrive de signer des autographes « Jessica » pour ne pas décevoir… (rires)

- La qualité que l’on vous reconnaît souvent ?

La générosité.

- Le défaut que l’on vous trouve parfois ?

J’ai un vrai problème de patience, ce qui est un peu paradoxal avec mon métier où nous sommes à 90% dans l’attente… 

Une interview fort sympathique à lire !!!

De votre côté connaissez-vous la cérémonie Fifi Awards et avez-vous voté pour l'édition 2018 ? Hâte de connaître les résultats !!!
Crédits photos : Fragrance Foundation France


Pour les différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci