Marianne Faithfull revient avec "Negative Capability"


 © Yann Orhan

Cette année aura été faste pour Marianne Faithfull, alors que je vous parlais d'elle au travers du documentaire réalisé par Sandrine Bonnaire en Février dernier, voilà la chanteuse qui revient avec un nouvel album en vente le 2 novembre 2018 : Negative Capability.

Depuis longtemps, Marianne Faithfull est inégalée dans la réinterprétation des chansons d’autres artistes, grâce à son don pour la réappropriation : elle plonge dans les paroles afin d’en extraire la substantifique moelle puis elle y met sa touche en injectant dans chaque syllabe une émotion clairement formulée qui lui vient des tripes. Même si elle n’en a pas toujours été consciente, ce processus a débuté avec “As Tears Go By” dans lequel elle nourrit son personnage d’un sens rétrospectif.

Elle a abordé la chanson à nouveau avec ses 23 ans d’expérience sur l’album Strange Weather en 1987, ce qu’elle fait à nouveau sur Negative Capability, où son chant résonne aujourd’hui des échos de l’âge et de l’expérience. Son admiration pour Bob Dylan, qu’elle a accompagné pendant sa tournée britannique de 1965, est illustrée par un hommage sous la forme d’une version captivante de “It’s All Over Now, Baby Blue”. Elle inclut aussi une reprise de “Witches Song” de l’album Broken English, aujourd’hui érigé en hymne psychédélique.

Dans une carrière légendaire, Negative Capability contient plus de collaborations que tous les autres albums de Marianne Faithfull. Mark Lanegan a écrit la musique de “They Come At Night”, inspiré par les attaques de novembre 2015 à Paris et joué au Bataclan pendant qu’on “nettoyait le sang des murs”. Ed Harcourt a sculpté l’émouvant “No Moon in Paris” qui ferme l’album avec les réflexions de Marianne sur sa vie remarquable.

Ça a été un vrai voyage et j’ai beaucoup appris sur moi-même et sur les autres. Ça parle de la solitude mais, en fait, c’est de l’amour qu’il s’agit vraiment.”

Le premier single, “The Gypsy Faerie Queen”, qui s’inspire du Songe d’une Nuit d’Eté de Shakespeare, fut écrit avec Nick Cave qu’on entend au chant et au piano. “C’est un petit miracle, dit Marianne Faithfull. J’ai demandé à Nick s’il pourrait en écrire la musique et il m’a écrit pour me dire : ‘Je suis vraiment très occupé.’ Je lui ai dit : ‘Je comprends, désolée de t’avoir dérangé.’ Puis il m’a simplement écrit à nouveau : ‘Merci infiniment de ta compréhension ; voici la chanson.’ Elle est tout simplement magnifique.”
 
Quant à la vidéo de "The Gypsy Faerie Queen" elle a été pensée dans la lignée shakespearienne de la confusion des genres. Fidèlement à la tradition de travestissement du théâtre Elisabéthain, le personnage de la Faerie Queen (qui emprunte à la poésie éponyme de Spenser) est interprété par l’androgyne Joséphine Jones, silhouette éthérée déambulant dans la forêt dont elle anime les êtres et les créatures.


La forêt anglaise dans laquelle le film est tourné symbolise la vision d'une Angleterre bucolique, fantasme d’une Albion préservée des dégâts de la modernité.



Incarnant la figure shakespearienne de Puck (dans « Songe d’une nuit d’été »), Michael Clark danse en surimpression et par touches impressionnistes, tout au long du film.


Marianne Faithfull, royale, en plan serré, veille telle la figure de la Reine Elisabeth I sur ce monde parallèle crépusculaire, celui de la Gypsy Faerie Queen. 


John Maybury est un réalisateur anglais de films et de vidéos clips. Au cours de sa carrière, il a dirigé Adrien Brody, Keira Knightley, Daniel Craig (The Jacket), Tilda Swinton, Dereck Jacobi (Love is the Devil) ou bien encore Rupert Everett (Remembrance of Things Fast). Il est connu pour avoir réalisé des clips pour Sinead O’Connor (Nothing compares to U), Cyndi Lauper (The World is stone), Boy George, The Cranberries, Neneh Cherry… Récemment, il a signé des épisodes de plusieurs séries, telles que Rome, Les Borgias ou encore Marco Polo.

En ce qui concerne l'album, il a été enregistré au studio La Frette en banlieue parisienne, Negative Capability (1) est inexorablement hanté par la perte d’amis proches des années 1960 tels qu’Anita Pallenberg, Martin Stone et le concepteur des albums de Cream, Martin Sharp. Il est produit à la fois par Rob Ellis - producteur de PJ Harvey qui collabore avec Marianne Faithfull depuis cinq ans - et Warren Ellis, membre de Nick Cave and the Bad Seeds.

Le disque renforce son statut unique  de force de la nature dans le cœur battant de la musique moderne qui a commencé à s’ouvrir à elle après que sa muse l’a bénie de “Sister Morphine”, enregistré par les Rolling Stones il y a presque cinquante ans. A cette époque, sa carrière pop fut marquée par “Come And Stay With Me” et “This Little Bird”, avant qu’elle devienne la princesse héritière de la contre-culture britannique avec le succès marquant de “Broken English” en 1979. 

Negative Capability (1) est le 21ème album de Marianne Faithfull et celui dont la puissance émotionnelle est la plus forte dans sa carrière de 54 ans. Surmontant l’arthrite et soutenu par des collaborateurs tels que Warren Ellis, Nick Cave, Rob Ellis, Ed Harcourt et Mark Lanegan, Negative Capability est chargé d’une honnêteté brutale et d’une réflexion autobiographique à mesure qu’elle évoque la perte de vieux amis, la solitude dans Paris, sa ville d’adoption, et l’amour.


Mue par ses talents surnaturels de réinterprétation, son lyrisme florissant, son combat contre la douleur qui la suit au quotidien et réalisé avec sa constellation de musiciens, Negative Capability est le chef-d’œuvre de la maturité de Marianne, sans concession et d’une beauté époustouflante. La charge émotionnelle, délicatement encadrée par la sensibilité d’un décor musical élaboré, est comparable aux œuvres tardives de Johnny Cash ou Leonard Cohen.


C’est l’album le plus sincère que j’ai jamais fait, dit-elle. J’ai toujours essayé de ne pas me révéler. Il n’y a rien de tel qu’une vraie épreuve pour vous donner de la profondeur. J’ai eu des accidents terribles et je suis vraiment abîmée. Ça a  changé ma vie. Je souffre beaucoup et j’ai travaillé dur pour être plus forte et pouvoir faire mon travail. Le grand miracle, c’est que j’aie pu faire ce beau disque.  Je n’avais vraiment aucune idée de ce que ça donnerait. J’ai sauté dedans à pieds joints en espérant que j’y arriverais. Ça parle de tout ce qui m’est arrivé depuis que ma vie a changé mais, évidemment, si je fais quelque chose, il faut que je le fasse vraiment bien.

 
(1) “La capacité négative, c’est quand l’homme est capable d’être dans l’incertitude, les mystères, les doutes, sans aucune poursuite agaçante du fait ou de la raison.” (John Keats)

 © Yann Orhan
Avec sa voix reconnaissable en mille autres, Marianne Faithfull fait un retour fracassant avec cet album, où elle se livre comme jamais. Une façon au travers de ses chansons de mieux la connaître. 

MARIANNE FAITHFULL
Album :  Negative Capability
1er single : The Gypsy Faerie Queen
Sortie le 2 novembre 2018
Chez BMG

Tracklisting
1. Misunderstanding
2. The Gypsy Faerie Queen
3. As Tears go By
4. In My Own Particular Way
5. Born to Live
6. Witches Song
7. It's All Over Now, Baby blue
8. They Come At Night
9. Don't Go
10. No Moon In Paris
11. Loneliest Person



 
Crédits photos et vidéo : © Yann Orhan - Marianne Faithfull


Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci