(Documentaire) : Sur Arte Marianne Faithfull, Fleur d'âme par Sandrine Bonnaire - Critique

Il y a des soirées qui vous prennent aux tripes, celle organisée par Arte afin de nous montrer le documentaire sur Marianne Faithfull réalisé par Sandrine Bonnaire fut de cette trempe. Le titre de ce film "Marianne Faithfull, Fleur d'Ame". 

De plus, nous avons eu l'immense privilège que la protagoniste de ce documentaire, j'ai nommé Marianne Faithfull soit parmi nous ainsi que la réalisatrice Sandrine Bonnaire. 

 *
*
Des documentaires sur cette artiste, ce ne sera pas le premier mais la réalisatrice a eu l'intelligence de l'aborder autrement comme tout ce qu'elle fait. Souvenez-vous de "Elle s'appelle Sabine" ou plus récemment de "Ce que le temps a donné à l'homme". Non seulement Sandrine Bonnaire est une excellente actrice mais elle se révèle une grande réalisatrice.

Marianne Faithfull quant à elle est une grande dame qui a démarré incidemment sa carrière de chanteuse, une histoire de rencontre....
 
Marianne Faithfull fait partie de ces quelques rares artistes pour lesquels les mots « icône » ou « légende » ne sont pas usurpés. Alors que cette jeune fille de bonne famille sort à peine de l’école catholique, elle est repérée en 1964 par le manager des Rolling Stones qui la propulse sous les projecteurs en lui confiant, à seulement 17 ans, la chanson de Mick Jagger et Keith Richards As Tears Go By. Devenue​ la compagne de Mick Jagger, elle partage la vie tumultueuse du groupe, ses excès, le scandale, et la drogue. Pendant un temps, elle s’éloigne de la chanson pour revenir à son premier amour, la comédie, où elle surfe sur son image sulfureuse auprès de Jean-Luc Godard ou Alain Delon. 

Mais Marianne Faithfull va lentement sombrer dans la déchéance sous l’effet de la drogue. Mue par une réelle passion pour la musique, notamment celle de Kurt Weill, elle finit par renaître de ses cendres, et obtenir finalement les honneurs et la reconnaissance artistique.

L’actrice et réalisatrice Sandrine Bonnaire dresse un portrait intime de Marianne Faithfull, en racontant le parcours de cette jeune fille de bonne éducation qui a eu l’audace d’aller vers des formes artistiques et des modes de vie les plus libres qui soient. Derrière l’icône, elle a essayé de comprendre cette femme libre, à la grâce ténébreuse, à la tendre pudeur, et au sens de l’humour qui a résisté à toutes les circonstances. 

Pour ma part, je connaissais très mal la carrière et même la discographie de Marianne Faithfull. Sandrine Bonnaire a eu l'intelligence de se servir de beaucoup d'images d'archives, et elle ne parle pas que de son interprète mais des gens qui ont gravité autour. 

Pour ceux qui la connaissent bien, ils pourront tout de même retrouver des morceaux entendus à cette période. Ce documentaire retrace bien l'époque du moment.

Sandrine Bonnaire l'interview de nos jours, parfois même lorsque cela agace Marianne Faithfull. On   y découvre une femme avec un sacré tempérament mais qui peut être si douce et fragile comme sur les vidéos et ses photos à ses débuts. De gros plans sur ses yeux qui sont tellement beaux et vivants, parfois rieurs, parfois rageurs.
Marianne Faithfull une femme si forte, de caractère, un franc-parler qui en ferait fuir plus d'un, mais qui s'adoucit avec le temps mais qui reste le boss comme elle le dit et avec un style musical bien à elle et qui en temps qu'artiste ou être humain ne peut pas nous laisser insensible.

MARIANNE FAITHFULL, FLEUR D'AME
Documentaire de Sandrine Bonnaire
Coproduction : ARTE France, Cinétévé, Babylon Irie et NTR Productions
(France, 2017)
Durée :  52 mn) 
Ce documentaire sera diffusé sur Arte le vendredi 2 mars 2018 à 23 h 15 et en replay jusqu'au 8 mars 2018
Marianne Faithfull, fleur d'âme a reçu le Fipa d'or à Biarritz en janvier 2018 dans la catégorie Musique et spectacle
 Le synopsis

 «Ex-fan des sixties», égérie du Swinging London et des Stones… : Marianne Faithfull a traversé avec une inaltérable élégance tous les excès, depuis la célébrité à 17 ans jusqu’à une vie sans toit ni loi. Après son portrait sensible de Jacques Higelin, Sandrine Bonnaire retrace le parcours de l’éternelle fiancée du rock’n’roll.

De plus, ce documentaire sera suivi à 0 h 15 d'un concert de Marianne Faithfull - Live in Hollywood 2005. Dans ce concert enregistré à Hollywood au printemps 2005, Marianne Faithfull interprète les meilleurs titres de son album “Before the Poison” sorti en 2004, ainsi que ses plus grands succès comme Ballad of Lucy Jordan, As Tears Go By mais aussi des standard du rock comme Sister Morphine and Broken English.
 
** Credit Eric Guillemain
Bon à savoir et à noter :

Un nouvel album de chansons originales enregistré en janvier 2018 avec la participation de Nick Cave réalisé par Warren Ellis, Head et Rob Ellis, produit par François Ravard est a paraître chez BMG et sera dans les bacs prochainement.  


BONUS

D'autres photos de la soirée en compagnie de Marianne Faithfull et Sandrine Bonnaire
 
*
*
 *
*
*

*
Crédits photos et vidéo : Arte - Marianne Faithfull - **Eric Guillemain *Autres Dame Skarlette
 (Photos prises avec l'appareil Panasonic Lumix FZ300)

Share this:

, , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci