Cinéma, Seules les bêtes de Dominik Moll - Critique

*

Dominik Moll se fait rare au niveau de la sortie de films, mais lorsqu'il nous présente un long métrage il est toujours de qualité. C'est le cas avec "SEULES LES BÊTES". Dominik Moll c'est rappelez-vous "Harry, un ami qui vous veut du bien" et un césar de meilleur réalisateur à la clé.
 Synopsis :

Une femme a disparu. Le lendemain d’une tempête de neige, sa voiture est retrouvée sur une route qui monte vers le plateau où subsistent quelques fermes isolées. Alors que les gendarmes n’ont aucune piste, cinq personnes se savent liées à cette disparition. Chacune a son secret, mais personne ne se doute que cette histoire a commencé loin de cette montagne balayée par les vents d’hiver, sur un autre continent où le soleil brûle, et où la pauvreté n’empêche pas le désir de dicter sa loi.
 
Dans le rôle titre, l'excellent Denis Ménochet. Après un rôle fort dans "Jusqu'à la garde", ainsi que "Grâce à dieu", il est Michel Farange, un homme qui dérange. Enfermé dans sa ferme, et dans un certain mutisme, il est comme toujours parfait et va se montrer très naïf. Ce n'est pas pour rien que cet acteur français réussisse une carrière à l'international.
Au générique Laure Calamy, que l'on connaît pour son rôle dans "Dix pour cent". Elle est ici Alice Farange, la femme de Michel. Complètement à contre emploi, car moins exubérante qu'à l'ordinaire, elle est surprenante.

Damien Bonnard, également au générique du film "Les Misérables", prouve tout le bien que l'on peut penser sur lui. 

La révélation de ce film est sans doute la jeune et jolie Nadia Tereszkiewicz. Danseuse de formation, elle apparaît dans pas moins de 3 films en 2019 et sera certainement un des visages que l'on retrouvera dans les années à venir.

Adapté du roman de Colin Niel, c'est en compagnie de Gilles Marchand, son acolyte depuis de nombreuses années, que le scénario a été écrit. Dominik Moll a un style bien à lui c'est indéniable. 

Après une scène à Abidjan, c'est dans la région du Causse que le réalisateur nous entraîne. Ce film si singulier et extrêmement mystérieux, nous mène de surprise en surprise. La solitude, le mensonge sont monnaie courante tout au long de ce long métrage

Les éléments vont s'imbriquer les uns après les autres pour nous emmener jusqu'en Afrique où l'on comprendra le pourquoi du comment.

Dominik Moll a l'art de nous happer et de ne plus lâcher le spectateur. 

Ce film noir, ce thriller inattendu, est composé en fait de chapitres, comme dans le livre, et tour à tour on découvrira les différents protagonistes dans les différentes situations qui vont se recouper au fur et à mesure.

Le point commun de tous les personnages : échapper de leur quotidien, aimer et être aimé, peu importe la manière.

La tension est palpable tout au long de ce long métrage. Dominik Moll s'attaque aussi au sujet qu'est internet et ses arnaques sans prendre parti. Il livre juste un message.

Tous les personnages sont reliés à un fil et c'est Dominik Moll qui tire les ficelles et nous mène vers des contrées et situations inattendues.

Dominik Moll est non seulement doué pour nous transmettre des messages mais il l'est aussi pour nous proposer un film très stylé. La lumière que ce soit celle des Causses, ou celle d'Abidjan, est particulièrement réussie.

Reste une énigme qui est le titre. A la fin de la projection j'ai posé la question de pourquoi avoir gardé ce titre qui est celui du livre et que veut il dire d'après le réalisateur. Dominik Moll le conçoit ainsi  :

"... Il y bien sûr la présence des bêtes dans le film, et peut être sont elles les seules à savoir ce qui s'est réellement passé cette nuit de tempête... Dans le scénario, Cédric, le gendarme, philosophait sur le regard des bêtes, il se demandait ce qu'il se passait dans leurs têtes quand elles nous regardent : "On ne sait pas si elles sont stupides ou juste désolés de nous voir...". Peut-être faut-il préserver la beauté de ce mystère et laisser chacun y voir sa propre interprétation".


 Crédit photo : JC Lother

Du mystère, du suspens, font de Seules les bêtes l'un des meilleurs films de Dominik Moll
 
SEULES LES BETES
Adapté du roman de Colin Niel aux éditions du Rouergue
Réalisé par Dominik Moll
Avec : Denis Ménochet, Laure Calamy, Damien Bonnard,  Nadia Tereszkiewicz, Valéria Bruni Tedeschi, Bastien Bouillon, Guy Roger N'Drin
Distribué par Haut et Court
Genre : Drame, Thriller
Nationalité : Français, Allemand
Durée : 1 h 57
En salle le 4 décembre 2019





Grâce à Canal + et Ciné +, après la projection nous avons pu échanger avec le réalisateur, le scénariste et le comédien Denis Ménochet. Je vous livre quelques photos prises durant la soirée.

 
 *
 *
 *
 *
 *
 *
 *
 *
 *
 *
 *
 *

 La bande annonce :




Crédits photos et vidéo : © 2019 Haut et Court – Razor Filmproduktion - JC Lother - *Autres Dame Skarlette

#seuleslesbetes

Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci