Cinéma, Les misérables de Ladj Ly - Critique

A moins de vivre dans une grotte, depuis Cannes, vous avez sans doute entendu parler du film les Misérables qui sera sur les écrans le 20 novembre prochain.

Réalisé par Ladj Ly, un réalisateur engagé qui avait déjà fait parler de lui avec son documentaire "A voix haute, la force de la parole" tourné à deux mains avec Stéphane De Freitas.

Synopsis

Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux «Bacqueux» d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes… 
 Crédit photo : Renaud Konopnicki

Au niveau des comédiens peu de tête d'affiche. Dans le rôle du flic arrivant de Province, Stéphane dit Pento, le tout de même excellent Damien Bonnard, vu récemment dans "le Chant du Loup", "J'accuse", "Curiosa" ou encore "En liberté.

A ses côtés Alexis Manenti qui était déjà au générique du court métrage de Ladj Li et portant le nom également "Les Misérables", tout comme Damien Bonnard et nombre d'autres comédiens.

Djebril Didier Zonga est le troisième flic.Une courte, mais remarquée apparition de Jeanne Balibar, une des rares femmes du film

Et puis tous les jeunes des cités : Issa Perica, Al-Hassan Ly, etc....


Que dire sur ce film qui n'ait pas encore été écrit, difficile d'en ajouter sans tomber dans des phrases bateaux. En effet, après film choc, film coup de poing, claque, tout est vrai dans ces titres que vous avez pu lire.

Le réalisateur comme il le dit lui même ne prend nullement parti il montre ce qu'il a pu vivre et ce qu'il peut encore voir. A la question qui lui a été posée :

Vous avez évité le manichéisme. Ce n’est pas les « gentils jeunes contre les méchants flics », ni le contraire. Vous regardez tous les protagonistes sans préjugés ou caractérisations sommaires.

"Bien sûr, parce que la réalité est toujours complexe. Il y a des bons et des méchants des deux côtés... J’essaie de filmer chaque personnage sans porter de jugement. « Le Maire » a un côté éducateur et en même temps un peu crapuleux, les flics pareils, ils sont tour à tour sympas, dégueulasses, humains... On navigue dans un monde tellement complexe que c’est difficile de porter des jugements brefs et définitifs. Les quartiers sont des poudrières, il y a des clans, et malgré tout, on essaye de tous vivre ensemble et on fait en sorte que ça ne parte pas en vrille. Je montre ça dans le film, les petits arrangements quotidiens de chacun pour s’en sortir".

En fait c'est plus le système, les politiques, qui sont à remettre en cause et qui provoquent tous ces débordements.

Ce long métrage comporte des scènes puissantes, parfois dures mais pourtant réalistes.

Le mieux, plutôt que d'en parler, est de vous inviter à aller voir ce film dont vous ne ressortirez pas indemne. 

Je terminerai avec un texte de Victor Hugo mentionné à la fin du film et qui résume très bien celui-ci : 

"Il n’y a ni mauvaises herbes, ni mauvais hommes. Il n’y a que de mauvais cultivateurs" Extrait des Contemplations de Victor Hugo.

 Crédit : RABFilms / RectangleProductions / Lyly films

LES MISERABLES
Réalisé par Ladj Ly
Avec : Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Zonga, Issa Perica, Al-Hassan Ly, Steve Tientcheu, Almamy Kanoute, Nizar Ben Fatma, Raymond Lopez, Luciano Lopez, Jaihson Lopez, Jeanne Balibar, Omar Soumare, Sana Joachaim et Lucas Omiri
Distribué par Le Pacte
Genre : Drame, Policier
Nationalité : Français
Durée : 1 h 43
En salle le 20 novembre 2019







       Crédits photos et vidéo : Renaud Konopnicki - RABFilms / RectangleProductions / Lyly films - Le Pacte




      Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
      Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

      Share this:

      , , , , , , , ,

      CONVERSATION

      0 commentaires:

      Publier un commentaire

      Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci