Cinéma, Fin de siècle - Critique

 

Fin de siècle, un film argentin de Lucio Castro, est le premier long métrage du réalisateur qui se lance un défi de taille. Ce dernier créateur de mode a également fait les costumes.


Synopsis :

Un Argentin de New York et un Espagnol de Berlin se croisent une nuit à Barcelone. Ils n’étaient pas faits pour se rencontrer et pourtant… Après une nuit torride, ce qui semblait être une rencontre éphémère entre deux inconnus devient une relation épique s’étendant sur plusieurs décennies… 

Les mystères de la relation amoureuse, les défis du couple à long terme, l’attrait de la liberté personnelle, l’homoparentalité… : ces sujets sont explorés avec force dans le premier long métrage sexy, drôle et émouvant du réalisateur argentin Lucio Castro. Une romance belle et sensuelle dans laquelle la mémoire, le désir et la réalité se scindent en de nombreuses chronologies ludiques et mélancoliques. Primée au prestigieux Festival LGBT de San Francisco Frameline, une œuvre inventive et toujours surprenante transformant une histoire d'amour en un véritable voyage cosmique. 


Les rôles titres sont tenus par Juan Barberini et Ramon Pujol. L'un est argentin, l'autre espagnol. L'un est brun, l'autre est blond. Pourtant le film va réunir ces deux protagonistes, que sont Ocho et Javi et nous mener vers une histoire assez déroutante en tant que spectateurs.




Durant les 10-12 premières minutes de ce long métrage, aucun dialogue. Le réalisateur saisi les bruits de la ville, des gens, les différentes lumières et nous plonge dans Barcelone.

Lorsque les deux hommes se sont enfin rencontrés et ont conclu par des ébats amoureux, le réalisateur, tout en gardant les personnages tels qu'ils sont, nous ramène 20 ans en arrière. Passé, présent, futur tel qu'il aurait pu être, se mélangent.

Il est parfois déstabilisant de suivre le réalisateur, mais aussi Ocho qui en fait se cherche et pense à la vie qu'il aurait pu avoir.

Lucio Castro aborde le couple, le sexe, les enfants, la solitude mais aussi le destin et se demande ce qu'il se passerait si on refaisait tout mais autrement. Ce film est presque "fantastique".

L'unique femme du film est Mia Maestro qui apporte la touche féminine nécessaire à ce long métrage.



Sur une musique de Robert Lombardo, cette romance masculine, mène vers une histoire insolite et pourtant très sensuelle. Troublant, ce film l'est de par sa conception, sa réalisation et son histoire.

                                    

FIN DE SIECLE
Titre original : Fin de siglo
Réalisé par Lucio Castro
Avec : Juan Barberini, Ramon Pujol, Mia Maestro
Genre : Comédie dramatique
Origine : Argentine
Durée : 1 h 24
En salle le 23 septembre 2020



Prix et festivals

SÉLECTION OFFICIELLE Chéries Chéris Festival du film LGBTQ+ de Paris
SÉLECTION OFFICIELLE Festival du film LGBT Face à Face St Etienne














Crédits photos et vidéo : Optimale Distribution - Pro Fun


Share this:

, , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci