Cinéma, Yalda, la nuit du pardon - Critique


Massoud Bakhshi est le réalisateur du film Yalda, la nuit du pardon. Ce long métrage aurait dû être sur les écrans beaucoup plus tôt, mais comme beaucoup de films sa date a été reportée.

Deuxième film après une famille respectable, pour lequel Massoud Bakhshi a eu de gros problèmes dans son pays, il s'attaque ici à un sujet très fort. Il s'est largement inspiré d'émissions de téléréalité qui existent en Iran.




Synopsis :

Iran, de nos jours. Maryam, 22 ans, tue accidentellement son mari Nasser, 65 ans. Elle est condamnée à mort. La seule personne qui puisse la sauver est Mona, la fille de Nasser. Il suffirait que Mona accepte de pardonner Maryam en direct devant des millions de spectateurs, lors d’une émission de téléréalité. En Iran cette émission existe, elle a inspiré cette fiction.



 


Sadaf Asgari, qui interprète Maryam, n'a pas une grande carrière derrière elle, mais avec ce rôle elle risque de devenir une interprète demandée. Elle fait partie d'une nouvelle génération d'actrices et prouve son talent indéniable.

Tour à tour agitée, puis repliée sur elle-même, elle va devoir se défendre et montrer ses sentiments.

La sœur du défunt est jouée par Behnaz Jafari, qui est Mona. Elle était déjà au générique d'une famille respectable. Froide, je dirais même glaciale, pardonnera t'elle à Mamyram ? L'actrice que l'on sent autoritaire, mais aussi solitaire, est admirable.



Je ne saurais pas ne pas citer, des comédiens connus dans leur pays comme Babak Karim, ou encore Fereshteh Sadre Orafaee.

Il est vraiment intéressant de pouvoir visionner de tels films qui étaient censurés il y a encore quelques années. Ce qui est incroyable, c'est que l'on va découvrir que la pardon sera donné ou non via le biais d'un show télévisé qui existe réellement en Iran, ou du moins dans le même genre. On sait que la télé-réalité prend de plus en plus de place dans notre société, mais il est incroyable de voir jusqu'à quel point on peut aller dans ce genre d'émissions.

Yalda, la nuit du pardon nous montre également les mariages forcés, ou encore dans le cas présent, un mariage "temporaire". 

Maryam qui n'est pas issue de la même classe que son défunt mari ou que sa belle soeur, montre à quel point elle se sent rabaissée et peu sûre d'elle.

Ce long métrage se déroule essentiellement sur le plateau de télévision et apporte un sentiment d'enfermement encore plus profond, malgré le nombre de personnes qui gravitent sur le plateau.



Le réalisateur aurait pu faire le choix d'un documentaire, mais il est intéressant qu'il nous livre ce film dramatique,  qu'il nous dépeigne une société qui malheureusement existe. La société Iranienne y est montrée telle qu'elle est.

On vivra le procès de Maryam en direct. Outre le fait de nous montrer un monde, que pour ma part je ne soupçonnais pas, par rapport au choix de juger la coupable sur petit écran, le réalisateur nous offre la possibilité de voir jusqu'ou la télévision peut aller et avoir un impact sur les télespectateurs. Nous sommes dans un monde de voyeurisme et il est bon après avoir visionné ce long métrage de se poser des questions, les bonnes questions, car nous sommes dirigés mentalement vers des choses qui deviennent notre quotidien sans que l'on s'en rende compte. Ici un drame, mais parfois de la poudre aux yeux, comme sur certains réseaux sociaux, font désormais partie intégrante de notre société comme c'est le cas dans Yalda. 

Cette société d'observateurs, parfois mal intentionnés existe, et il est bon de le découvrir encore plus au travers de ce film émouvant, puissant et sans pitié.



YALDA, LA NUIT DU PARDON
Titre original : Yalda
Réalisé par Massoud Bakhshi
Avec :  Sadaf Asgari, Behnaz Jafari, Babak Karimi, Fereshteh Sadr Orafaee, Forough Ghajebeglou, Fereshteh Hosseini 
Distribué par Pyramide Distribution
Genre : Drame
Origine : Iran, France, Allemagne, Suisse, Luxembourg 
Durée : 1h29
En salle le 7 octobre 2020


Festivals et prix :

Festival de Sundance 2020 - Grand Prix du Jury
Festival international de Sofia 2020 - Prix du meilleur scénario
Festival de Berlin 2020 - Génération








Crédits photos et vidéo : © Somaye Jafari - Pyramide distribution


Share this:

, , , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci