Fou d'amour (critique film)

Philippe Ramos, à qui l'on doit "Adieu Pays", "Jeanne Captive", nous revient cette fois ci avec "Fou d'amour".

Un film très particulier, où j'ai eu du mal à accrocher. En ce moment il me semble que je suis très difficile et que je peine à trouver un long métrage qui arrive à me captiver.

Une voix off, omniprésente car étant celle du curé à qui l'on a coupé la tête dès le début du film, m'a beaucoup dérangé.
Ce film, tiré de faits réels, ceux de Guy Desnoyers, qui a défrayé les chroniques dans les années 1950, partait sur une bonne histoire, mais celui-ci reste très lent, peu de mouvements, beaucoup de silences également tout au long du film.

Par contre dans les points positifs la photo est très belle, une jolie lumière dans de fabuleux paysages.

Melvil Poupaud excelle dans son rôle de prêtre, n'ayant aucun scrupule à avoir la foi et coucher avec de nombreuses femmes du village. La jeune Diane Roussel est très touchante. Le plaisir de revoir à l'écran Dominique Blanc dans le rôle d'une des maîtresses du prêtre, apporte un plus à ce long métrage.
Beaucoup de moment drôles pour un film dramatique. Il fallait oser allier les deux pour un tel thème car le ton est léger pour une fin tragique.

Un film qui ne peut en rien choquer les personnes les plus croyantes. Ce film reste tout de même très original par sa façon d'être filmé, d'être interprété et par l'aura du prête pourra sans doute en charmer plus d'une.
Fou d'amour un film de Philippe Ramos
Avec : Melvil Poupaud, Dominique Blanc, Diane Rouxel, Lise Lametrie
Comédie Dramatique
Durée : 1 h47

Le synopsis

1959. Coupable d’un double meurtre, un homme est guillotiné. Au fond du panier qui vient de l’accueillir, la tête du mort raconte : tout allait si bien !
Curé admiré, magnifique amant, son paradis terrestre ne semblait pas avoir de fin






Crédit photos et vidéo : © Alfama Films

 Possibilité de me suivre également sur Facebook, Twitter, Pinterest, google + You Tube et  Instagram    

  

Share this:

, , ,

CONVERSATION

1 commentaires:

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci