Cinéma : La surface de réparation avec Franck Gastambide - critique

Le premier film le Christophe Régin, nous parle de foot. De prime abord un jeu collectif que je n'aime pas vraiment, alors que j'apprécie quasiment tous les sports. 

Avec comme titre la surface de réparation je me doutais que l'on abordait ce sujet.

J'ai voulu visionner ce film, car j'aime tout voir au niveau du 7ème art afin de découvrir tous sujets, et j'ai pu me rendre mieux compte des dessous du football, que le sport par lui même.
Fan de foot, Christophe Régin a eu l'intelligence de ne pas nous bassiner avec ce qui se passe sur le stade, mais plus en coulisses.

On y découvre un ancien footballeur, joué par Franck Gastambide, reconverti comme homme à tout faire et vraiment plus qu'exploité. Qu'il soit chaperon pour les jeunes, intermédiaire, revendeur de places pour se faire un peu d'argent, planqué le soir dans sa voiture pour surveiller les joueurs,  on se sert de lui. Il se pense heureux comme cela, jusqu'à ce qu'on lui ouvre les yeux.
Ce qui est intéressant dans ce film, c'est que Christophe Régin a filmé ce long métrage en scope et a une autre manière d'aborder les scènes en faisant des plans serrés. Ce qui fait que nous visionnons souvent à hauteur d'homme et on a l'impression d'être encore plus dans l'action.

Un autre bon point pour le réalisateur avoir choisi Franck Gastambide pour tenir le rôle et lui faire jouer un autre répertoire que celui du petit marrant que l'on connaît.
J'avoue avoir adoré son jeu, et j'ai découvert un autre comédien qui me plaît nettement mieux. Le côté dramatique lui va comme un gant, et ce dernier a une sensibilité que l'on n'avait encore jamais découvert sur grand écran. A la fois nounou, protecteur, on découvre qu'il sait faire autre chose que le pitre. Un charisme insoupçonné que Christophe Régin a décelé, tout comme Franck dans le film peut percevoir pour les bons joueurs. Le film est vraiment axé sur son personnage, et la vie qu'il peut avoir au travers de cet univers, étant un ancien joueur lui-même.

A ses côtés, la délicieuse Alice Isaaz, une des valeurs montantes du cinéma français. Vous allez la revoir souvent à l'écran cette année. On a déjà pu voir son joli minois et son jeu dans des films comme "espèces menacées", "Rosalie Blum", "Elle" et excellente comédienne de théâtre que j'avais déjà repéré auprès d'Isabelle Carré dans "De l'influence des rayons Gamma sur le comportement des marguerites". Dans la surface de réparation, elle interprète une Salomé, une fille qui "va" avec de nombreux footeux. Elle n'a pas été sans me rappeler quelqu'un.... si vous voyez ce que je veux dire. Franck va bien entendu tomber amoureux d'elle. Dans quel sens ira leur relation ? 
Un autre protagoniste, qui a son importance dans ce film, est Moussa Mansaly. Déjà vu dans "Patients". Il étoffe ses rôles au fur et à mesure des mois et des années.
Pour terminer, je ne serai pas sans parler de Mr Hippolyte Girardot. Un grand acteur du cinéma français. Détestable à souhait dans ce film. Si beaucoup de personnes dans ce monde sportif lui ressemble, je ne supporterai pas beaucoup de vivre dans cet environnement.
Dans ce long métrage, c'est une immersion totale dans le monde du ballon rond, et il est affolant de voir ce qui se trame parfois. Même si nous avons des échos de certaines choses qui s'y déroulent, le réalisateur nous montre clairement les dessous de ce sport. Certes, il n'y a pas que dans ce milieu que ce soit ainsi j'en suis consciente : alcool, drogue, filles faciles, pognons, transfert de joueurs, sont monnaie courante dans de nombreux milieux qu'ils soient sportifs, politiques, des arts ou autres....

Ce film n'est pas destiné qu'aux footeux. J'inciterai même les personnes qui comme moi n'apprécient que moyennement ce sport, d'aller le voir vous y apprendrez de nombreuses choses. Après vous chérirez toujours autant le foot, ou le détesterez, mais il ne vous laissera pas indifférent.
LA SURFACE DE REPARATION
Réalisé par Christophe Régin
Avec : Franck Gastambide, Alice Isaaz, Moussa Mansaly, Hippolyte Girardot, Julia Levy-Boeken, Mourad Frarema
Distribué par ARP Sélection
Genre : Drame
Nationalité : Français
Durée : 1 h 34
Sortie en salle le 17 janvier 2018


Le synopsis :


Franck vit depuis 10 ans en marge d’un club de foot de province. Il connait bien les joueurs et les protège autant qu’il les surveille.
Un soir il rencontre Salomé, belle et ambitieuse, qui jette son dévolu sur un ancien champion venu finir sa carrière au club.

BONUS

Comme à chaque fois que j'ai la chance d'échanger et de rencontrer certains artistes, je vous livre les photos que j'ai pu prendre du réalisateur et de Franck Gastambide, Alice Isaaz et Moussa Mansaly.



*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*


La bande annonce :


Crédits photos et vidéo : Copyright ARP Sélection - Autres *Dame Skarlette
(Photos prises avec l'appareil Panasonic Lumix FZ300)

Share this:

, , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci