Cinéma, Caniba de Verena Paravel et Lucien Castaing-Taylor

Caniba est un film réalisé par deux anthropologues et réalisateurs : Verena Paravel et Lucien Castaing-Taylor. Depuis de nombreuses années ils travaillent au Japon.

Ils s'attaquent ici à un sujet qui a stupéfié le monde : un homme, "le cannibale Japonais" comme il a été surnommé, a tué et mangé une étudiante néerlandaise en 1981 à Paris. Il a été jugé, interné en France puis renvoyé dans son pays. On suit son histoire ainsi que celle avec son frère avec lequel il vit désormais.

Je n'ai pas pu voir ce documentaire, mais je vous livre l'avis de la personne qui m'a représentée

"Caniba" le documentaire, nous amène à la frontière de la folie au regard du récit, par rapport au cannibalisme et le fantasme de manger de la chair humaine, comme nous le raconte Issei Sagawa en compagnie de son frère Jun.

Le protagoniste Issei raconte que son fantasme est tellement imprégné en lui, qu’il en a écrit et dessiné un manga sur l’acte du cannibalisme qu’il a accompli en 1981, avec des détails qui m’ont mis mal à l’aise. Certaines personnes y seront  peut être insensibles, pour ma part,  j’ai trouvé ce passage très dur.
Les réalisateurs nous font découvrir ce manga avec les questions et commentaires de son frère Jun, qui  avoue être très gêné et qui en ignorait son existence. Ce dernier dans cette partie du film ne réagit pratiquement pas. 

Jun fait tout dans ce documentaire pour être le centre d’intérêt en intervenant souvent, dévoilant également son goût pour la scarification, en s’infligeant lui-même des actes de s'entailler devant les caméras et commente ceux-ci en faisant croire qu’il n’est pas satisfait par la douleur ressentie, qu’il pourrait faire encore plus !!!

Il donne l’impression d’être jaloux de son frère par rapport à l’importance qui lui est donné. En effet, bon nombre d’émissions ou reportages, ont été consacrés à Issei, et on sent poindre une sorte de rivalité. Une réelle concurrence entre les 2 frères est omniprésente.

Issei  assume complètement son acte devant les caméras, et dévoile un autre fantasme anthropophage qui est d’être mangé par une personne. 
Physiquement et intellectuellement il m’a apparût plutôt déficient. Ce dernier a eu un AVC il y a quelques années, ce qui peut expliquer mon ressenti. Il est également diabétique et donne vraiment l’air d’être très diminué.

La manière de filmer est surprenante car les réalisateurs on fait le choix d'avoir beaucoup de moments flous, des gros plans sur les visages. Des passages noirs donnent une ambiance glauque, lugubre. Ils n'avaient pas vraiment non plus le choix pour le tournage, car celui-ci a été fait dans l'appartement d'Issey qui est très exigu. De temps en temps on visionne des morceaux de films lorsqu'ils étaient enfants.

Est-ce que l’anthropologie et la scarification font –elles parties de la culture japonaise ou bien ses deux personnes sont-elles des cas isolées et qu’elles assouvissent leurs envies ?

Sans vouloir les juger, ne sont-ils pas à la limite de la folie ou de l’irrationnel ? 

Les réalisateurs avouent : "Tout le tournage du film a été éprouvant pour à la fois psychologiquement et physiquement" et l'on peut les comprendre.

Ce documentaire ne laisse pas indifférent et amène a beaucoup de réflexion sur l'être humain.
CANIBA
Réalisé  par Verena Paravel et Lucien Castaing-Taylor
Avec : Issey et Jun Sagawa
Distribué par Norte Distribution
Genre : Documentaire
Nationalité : Français
Durée : 1 h 37
Sortie en France le 22 août 2018

Film interdit au moins de 18 ans

Ce film a été sélectionné dans de nombreux festivals et a reçu certains prix, comme celui du prix Arri Arima en Allemagne ainsi que le prix spécial du jury dans la catégorie Orizzonti à La Mostra de Venise en 2017

Le synopsis :



En 1981, Issei Sagawa, alors étudiant à Paris, défraya la chronique après qu’il ait – littéralement – dévoré le corps d’une de ses camarades de la Sorbonne. En 1983, il a été extradé au Japon, où il vit librement. Affaibli par la maladie, il habite désormais avec son frère, Jun, qui prend soin de lui. Verena Paravel et Lucien Castaing-Taylor, cinéastes et anthropologues, sont partis à leur rencontre. Caniba est le fruit de ce face à face remarquable.




CANIBA, Un film de Véréna Paravel et Lucien Castaing-Taylor - FILM ANNONCE from Norte Productions on Vimeo.

Crédits photos et vidéo : Copyright Norte Distribution


Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci