Cinéma, Alpha - The Right to Kill de Brillante Ma. Mendoza - Critique

Alpha - The Right to Kill, est un long métrage Philippin qui sera sur les écrans le 17 avril prochain.

Réalisé par Brillante Mendoza, ce dernier n'est pas un inconnu et a déjà une longue carrière avec des films tels que Taklub, Captive avec Isabelle Huppert, Ma Rosa pour lequel son actrice principale  avait reçu le prix d'interprétation à Cannes en 2016.

L'histoire : Un policier et son indic, un ancien dealer, essaient de faire tomber les gros trafiquants de Manille.


Deux premiers rôles avec Allen Dizon, Moises Espino le flic, et Elijah Filamor, l'ancien dealer. Tous deux sont très impliqués dans leurs rôles et nous emmènent dans les bas fonds de Manille.

Bien que de deux mondes différents, ils ont décidé d'améliorer leur situation et comme le dit le réalisateur : "Le parallèle entre les deux personnages principaux, l’un policier et l’autre dealer, met en exergue leur similitude, liée à leur vie de famille et à leur volonté de s’en sortir, bien qu’ils soient issus de milieux différents. Le film montre les fragilités et faiblesses des individus lorsqu’ils sont confrontés à des dilemmes moraux dont les enjeux sont vitaux. Ce film a vocation à briser les stéréotypes en présentant sans manichéisme les membres d’un gang et les membres des forces de police. Le film montre qu’il n’y a pas d’équivalence entre la position sociale des personnages et leur qualité morale".
Ce film assez fort, qui ne prend partie pour personne, mais qui dénonce la drogue aux Philippines, est à classer entre le documentaire et le polar. 

On découvre que des policiers corrompus sont légion dans ce pays et le réalisateur n'hésite pas à remettre en cause le système et ceux qui sont à la tête du pays, ou au plus haut niveau de cette administration qui se sert des plus faibles pour mieux arriver à leurs fins. 

Tourné à de nombreux moments caméra à l'épaule, Alpha, the right to Kill, est une véritable plongée parmi les nombreuses descentes et les rues de la capitale des Philippines.

Le réalisateur a fait de nombreuses recherches afin d'être au plus juste par rapport au trafic de drogue. On peut découvrir les différentes méthodes qu'utilisent les dealers afin de ne pas se faire repérer et arriver à déplacer leur marchandise.

Tension, action, réalisme, authenticité, sont maîtres- mots de ce long métrage qui nous propose une rude immersion dans ce monde des narcotiques.
ALPHA, THE RIGHT TO KILL
Réalisé par Brillante Mendoza
Avec : Allen Dizon, Elijah Filamor, Baron Geisler, Jalyn Taboneknek, Angela Cortez
Distribué par New Story
Genre : Drame, Policier
Nationalité : Philippin, Anglais
Durée : 1 h 34
En salle le 17 avril 2019

Festivals et prix

Festival du film Policier de Beaune – Compétition Officielle (2019) - Prix du Jury
Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul (2019)
San Sebastian IFF, Prix spécial du jury (2018)
Busan IFF (2018)


Synopsis :

Dans les quartiers pauvres de Manille, la lutte antidrogue fait rage. Un officier de police et un petit dealer devenu indic tentent coûte que coûte de faire tomber l’un des plus gros trafiquants de la ville, mettant en jeu leur réputation, la sécurité de leur famille… et leur vie.



Crédits photos et vidéo : New Story


Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci