Cinéma, Furie d'Olivier Abbou - Critique


Furie le dernier film d'Olivier Abbou, qui sera en salle le 6 novembre prochain est dans la thématique de ce que nous a présenté jusqu'alors le réalisateur un long métrage d'horreur.

Synopsis :


Inspiré de faits réels. Le temps des vacances d’été, Chloé et Paul Diallo prêtent leur maison à la nounou de leur fils. À son retour de voyage, la famille Diallo trouve porte close : les serrures ont été changées et les occupants déclarent être chez eux. Pour Paul, c’est le début d’un combat qui va faire vaciller son couple, ses valeurs, son humanité.
Après son rôle dans L'affaire SK1, où il interprétait Guy Georges, et 21 ans de carrière, on ne présente plus Adama Niane. En père de famille, il est Paul Diallo, qui va voir sa vie bouleversée à son retour de vacances et sa colère croître durant les 98 minutes qui vont s'égrener. Il est excellent et  va au fur et à mesure du film perdre peu à peu patience.

Stéphane Caillard est Chloé Diallo, la femme de Paul. Déjà repérée dans le film "Chez nous", elle est très juste dans sa composition.
Tous deux ont déjà tourné avec le réalisateur dans "Maroni" et avaient envie de refait un film ensemble.

Au générique également, Paul Hamy qui interprète Mickey,  ainsi qu'Eddy Leduc "Franck", des types qu'il vaut mieux éviter de fréquenter !!!!

Sans oublier Hubert Delattre dans le rôle d'Eric, le squatter sans qui tout cela ne serait jamais arrivé.
 
Il est vrai que lorsque la famille Diallo rentre de vacances, nous sommes loin d'imaginer à quel point le film va dégénérer, et on a quelque peu froid dans le dos quand on sait que ce long métrage est tiré d'une histoire vraie.

En effet, ce fait réel, qui arrive plus souvent que l'on ne le pense, occuper une maison de quelqu'un d'autre durant son absence et en prendre possession, nous prouve que d'un fait, une histoire peut se dégrader vitesse grand V.


Ce moment de vie va conduire Paul à se questionner sur son identité, sa virilité, sa façon d'être. Quelque part le fait qu'il soit un homme de couleur, fait qu'il doit faire face également au racisme.

Lui si calme, lisse au début du film, va se trouver embarquer dans un contexte, avec des personnes peu fréquentables, qui vont révéler quelque chose en lui. Alors qu'il apparaît comme quelqu'un d'obéissant, résigné, il va se rebeller. Il faut cependant parfois savoir mettre des limites et c'est ce que veut nous montrer le réalisateur au travers de Furie.
 
Paul part non seulement à la reconquête de sa maison, mais aussi de son couple et de l'estime qu'il peut avoir de lui. 

Quant à sa femme, Chloé, plus sulfureuse, mais aussi ambigüe, car elle cache des choses à son mari, va découvrir qu'il peut devenir un autre homme.
Olivier Arbou remet en cause la justice également, tellement mal faîte et c'est tout le système qui serait à revoir.

La violence ne doit en aucun cas être gratuite mais à la fin du film, âme sensible s'abstenir, car les dernières scènes sont particulièrement hard. En effet, le film va crescendo et la fin est vraiment violente.

La musique très présente, joue avec nos nerfs. Limite anxiogène, elle est de Clément Téry.
 
Un thriller haletant surtout durant la dernière demi-heure.

Un genre de cinéma inhabituel dans le cinéma français car Oliver Arbou ose aller très loin. Ce qui est certain c'est qu'après quitté notre maison durant quelques temps, on ne reviendra jamais chez nous de la même manière après avoir visionné Furie.

FURIE
Réalisé par Oliver Abbou
Avec : Adama Niane, Stéphane Caillard, Paul Hamy, Eddy Leduc, Hubert Delattre, Marie Bourin, Mickaël Sabah
Distribué par New Story
Genre : Thriller, épouvante
Nationalité : Français
Durée : 1 h 38
En salle le 6 novembre 2019




Crédits photos et vidéo : New Story

#furie #furielefilm

Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , , , , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci