Cinéma, Dark Waters - Critique

Dark Waters est un long métrage fort, qui dénonce des vérités qu'il faut connaître car elles sont aberrantes. 

Réalisé par Todd Haynes qui nous a jusqu'alors habitué à d'autres genres comme "Le Musée des Merveilles", "Carol", change de registre avec ce film choc.
Synopsis :

Robert Bilott est un avocat spécialisé dans la défense des industries chimiques.
Interpellé par un paysan, voisin de sa grand-mère, il va découvrir que la campagne idyllique de son enfance est empoisonnée par une usine du puissant groupe chimique DuPont, premier employeur de la région.
Afin de faire éclater la vérité sur la pollution mortelle due aux rejets toxiques de l’usine, il va risquer sa carrière, sa famille, et même sa propre vie...
Dans le rôle de Robert Bilott, on trouve Mark Ruffalo. Méconnaissable, ce dernier s'est beaucoup investi pour le film. C’est grâce à lui, militant et à l'origine de Dark Waters que le film a pu voir le jour. Il l'a proposé au réalisateur suite à un article sidérant de Nathaniel Rich qui avait été publié dans le New York Times Magazine.

Comme le dit  Todd Haynes : "Quand je l'ai découvert, j'ai été – comme la plupart des gens – stupéfait et choqué par l'affaire que Rob Bilott, avocat d'affaires pugnace, a révélé bien malgré lui – celle de DuPont et du Teflon."

Mark Ruffalo, trouve là très certainement l'un de ses meilleurs rôles. Il porte le film de bout en bout et l'on comprend que ce sujet, même dans sa vie personnelle, lui tient réellement à coeur.
Sa femme Sarah, est interprété par Anne Hathaway. Celle-ci a un rôle secondaire mais est comme toujours très juste.
Une superbe distribution avec des comédiens comme Tim Robbins ou Bill Pullman, viennent enrichir de leur présence Dark Waters.
En visionnant ce film, j'ai bien entendu pensé à "Erin Brockovich, seule contre tous", mais aussi "La fille de Brest" qui dans un autre genre révèle les méfaits du médiator.

Ici, ce film coup de poing, dénonce les innombrables pratiques malhonnêtes de grandes entreprises qui enfreignaient la loi depuis quelques années – et continuaient de le faire. Des pratiques qui restent d'une terrible actualité sociale et politique.
Il est tellement rare de rencontrer des hommes intègres, non intéressés par la gloire, l'argent, et qui vont jusqu'au bout de leurs idées, quitte à mettre leur vie en danger, leur vie de famille de côté pour faire éclater une vérité mais avec tellement d'obstacles à surmonter. On ne peut dire que merci à ces hommes qui osent, qui s'attaquent à des montagnes, car ces gros groupes qui ne pensent que profit, sont dénués de sentiments envers l'être humain et il est impensable que de tels actes existent. Ces pratiques exercées par certaines entreprises sont abjectes et il est bon que de tels films voient le jour.

Le sujet a été très bien étudié, on voit que Mark Ruffalo et le réalisateur se sont superbement documentés.  La mise en scène est maitrisée, le suspense intense, et le combat que va mener Robert Bilott est de longue haleine.
Comme le cite le réalisateur  :

"Dans DARK WATERS, ce qui au départ se présente comme une contamination régionale et nationale de l'air et de l'eau se transforme en une contamination mondiale du système sanguin – marquant ainsi notre interdépendance en tant qu'habitants de la planète, sinon en tant que victimes des systèmes capitalistes et idéologiques. Mais dans cette épouvantable catastrophe provoquée par l'homme, nous sommes inéluctablement liés par un sort commun et c'est notre conscience de ce qui s'est passé qui nous lie lesuns aux autres, comme Rob à Wilbur, comme Taft Law à Parkersburg (en Virginie-Occidentale), dans ce qui est à la fois un combat sans fin pour la justice et pour notre propre survie." -Todd Haynes

Ce cinéma de dénonciation, ne peut qu'apporter de la colère, de la révolte, mais il est bon que des personnes osent nous montrer tout ce qui l'on nous cache. On ne ressort pas de la projection indemne car lorsque l'on pense que Dark Waters est tiré de faits réels on ne peut avoir que la chair de poule. 

Ce film plus qu'abouti, vaut d'être vu.
DARK WATERS
Réalisé par Todd Haynes
Avec : Mark Ruffalo, Anne Hathaway, Tim Robbins, Bill Pullman, Bill Camp, Victor Garber, Mare Winningham, William Jackson Harper, Louisa Krause, Kevin Crowley, Bruce Cromer, Denise Dal Vera, Richard Hagerman
Distribué par Le Pacte
Genre : Biopic, drame
Origine : Américain
Durée : 2 h 06
En salle le 26 février 2020










Crédits photos et vidéo : Le Pacte - Edward Lachman - Killer_Films

Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci