Cinéma, Mes jours de gloire - Critique

Antoine de Bary, nous propose dès le 26 février 2020, le film Mes jours de gloire.
Synopsis :

Adrien est un Peter Pan des temps modernes. Il a beau approcher la trentaine, il vit encore comme un enfant. Petit il a connu le succès en tant qu’acteur mais c’était il y a plus de dix ans et aujourd’hui Adrien n’a plus un sou. Il retourne ainsi vivre chez ses parents et tente de redonner un coup de fouet à sa vie. Entre la possibilité d’une histoire d’amour et celle d’un retour qu’il s’imagine triomphant en tant qu’acteur, le chemin d’Adrien sera semé d’embûches.
En tête d'affiche Vincent Lacoste qui ne cesse de nous surprendre. Il a la facilité de passer d'un personnage à l'autre sans problème, de s'adapter au comique, au drame, et c'est l'un des grands du moment.

Dans ce film Vincent Lacoste joue sans en faire de trop, il transmet par ses mimiques, regards, et attitudes, le mal être qu'il peut ressentir et également la peur de devenir adulte.

Noée Abita donne intelligemment la réplique à Vincent lacoste et joue de manière naturelle. La caméra n'a pas l'air d'exister pour elle et elle prend superbement bien la lumière. 

Quant à Emmanuelle Devos et Christophe Lambert ils n'ont pas eu à forcer leur talent pour interpréter leurs personnages de parents bien différents l'un et l'autre.
Adrien, joué par Vincent Lacoste, donne l'impression d'être un peu insouciant et de ne pas accepter de se battre par rapport aux situations qu'il rencontre et le mettent plus en position de perdant que gagnant. Il montre la difficulté que les jeunes peuvent avoir à passer de l'adolescence à l'âge adulte.

Il a un réel problème pour exprimer ses sentiments et n'a pas confiance en lui. Il se met régulièrement dans des situations délicates et se laisse influencer suite à des conversations qu'il a avec sa mère qui est psychologue et un peu castratrice. 

Son personnage aborde le problème de quelqu'un qui a connu des jours de gloire plus jeune et qui aimerait encore en avoir à nouveau, mais il se berce d'illusions en cherchant à décrocher un rôle, alors qu'il ne fournit aucun effort.
 
Le réalisateur aborde le thème de l'adolescent qui a du mal à grandir et qui de nos jours à tendance à s'amplifier chez certains.

Au travers de ce long métrage, Antoine de Bary nous montre des choses graves mais de façon légères. Une première partie plus prenante que la suivante.

Cette chronique sympathique se laissee voir et pour un premier long métrage Antoine de Bary, nous laisse entrevoir un certain potentiel.
 
MES JOURS DE GLOIRE
Réalisé par Antoine de Bary
Avec : Vincent Lacoste, Emmanuelle Devos, Christophe Lambert, Noéé Abita, Damien Chapelle, Marc Fraize, Antoine Poulet, Jochen Hagele, Pierre Maillard, Thomas Blumenthal
Distribué par Bac Films
Genre : Comédie dramatique
Origine : France
Durée : 1 h 39
En salle le 26 février 2020











Crédits photos et vidéo : Bac Films

Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci