Cinéma, The crossing - Critique

Belle surprise, pour ma part, que ce premier long métrage de la réalisatrice Bai Xue : The Crossing. Avoir fait le choix de nous mener de Hong-Kong - (ancienne colonie Britannique et territoire indépendant de la Chine) - ville moderne, surpeuplée, à la ville chinoise de Chenzen est une bonne idée. Ce passage transfrontalier, sert notamment au commerce clandestin.


Synopsis :

Peipei est une lycéenne de 16 ans qui vit avec sa mère à Shenzen et étudie à Hong Kong. Avec sa meilleure amie Jo, elles rêvent de vivre un jour de Noël sous la neige au Japon.
Alors que Peipei cherche du travail pour financer ce voyage, le petit ami de Jo lui propose de se faire de l’argent en passant illégalement des téléphones portables par la frontière.
D’abord craintive, Peipei prend de l’assurance quand les entrées d’argent se font plus importantes...


La jeune Huang Yao est non seulement jolie, mais talentueuse. Avec son minois attendrissant, on n'oserait pas imaginer qu'elle va se lancer dans des affaires illégales.

Est-elle vraiment consciente de ce qu'elle fait, car l'argent est son but afin de se rendre au Japon et y voir la neige.

Entre un père qu'elle voit à l'occasion, vivant à Hong-Kong, ses parents étant divorcés, et une mère habitant Shenzen, qui se prostitue et qui ne pense qu'à jouer au mahjong, elle est livrée à elle-même et intègre ce groupe de revendeurs sans même le vouloir réellement. 

Bizarrement, via ce biais, Peipei va encore  plus s'émanciper et passer de l'adolescence à l'âge adulte. L'amour est là qui rode, alors qu'elle reste si fragile lorsqu'elle est dans son uniforme d'écolière.

Les autres personnages - et acteurs - qui gravitent autour de Peipei, que ce soient Hao, Madame Hua, Sunny Sun, Jo, Lan, sont tous crédibles et bons dans leurs rôles.
Entre les deux mondes, la réalisatrice dépeint bien les différences culturelles qu'il peut y avoir entre les deux endroits, pourtant si proches.

Une réalisation soignée, peut être certaines scènes auraient pu être plus approfondies. J'ai aimé les couleurs, la lumière, la vue sur Hong-Kong du Pic Kowloon, les arrêts sur image. Le rythme est soutenu, pas de temps mort. 

Une autre façon de découvrir la Chine par la manière de filmer de Bai Xue et les yeux de Peipei, avec des moments prévisibles, mais également une scène assez sensuelle lorsqu'ils se scotchent mutuellement les téléphones portables.

Une première oeuvre réaliste qui nous dépeint bien, deux mondes si différents et pourtant si proches et le trafic existant, même si les douaniers tentent d'enrayer ce genre de commerce clandestin.

Un long métrage que je conseille en cette période estivale.

THE CROSSING
Réalisé par Bai Xue
Avec : Huang Yao, Sunny Sun, Carmen Soup, Ni Hongjie, Kong May Yee Elena, Liu Kai Chi, Jiao Gang
Distribué par : 3L Films
Genre : Drame
Origine : Chine
Durée : 1 h 39
En salle le 12 août 2020 














Ce film a été aux Festivals suivants :

  • Festival International du film de Pingyao en Chine 
  • Festival International du film de Toronto 2018
  • Film d'ouverture Discovery Berlinale 2018





Crédits photos et vidéo : 3L Films

Share this:

, , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci