Cinéma, Ema - Critique


EMA est un film très particulier. Il faut dire que le réalisateur Pablo Larrain livre toujours des films qui sortent de l'ordinaire comme "Neruda", "Post Mortem". Il avait été plus soft avec "Jackie" en 2016.



Synopsis :


Ema, jeune danseuse mariée à un chorégraphe de renom, est hantée par les conséquences d'une adoption qui a mal tourné. Elle décide de transformer sa vie.


Mariana Di Girolamo, actrice Chilienne, qui interprète Ema a une énergie folle. Elle dégage une sensualité qui transpire à l'écran. Parfois fragile, elle possède un don unique. Elle tient là un de ses premiers grands rôles mais certainement pas le dernier.

Elle a pour partenaire, le talentueux Gael García Bernal qui trouve ici un rôle ici inattendu.




Dès la première scène on comprend que ce long métrage sera spécial. En effet, Ema enflamme le film de bout en bout que ce soit avec le feu ou lors de scènes très chaudes sexuellement parlant.

La danse est omniprésente, peut être trop, et toutes les histoires parallèles font que le film est parfois complexe. Le réalisateur s'est pas mal dispersé en voulant aborder de nombreux thèmes comme l'adoption, la danse, le reggaeton, l'histoire d'un couple, la différence d'âge, la famille, la nature....

Ema vous embarquera dans son sillage ou vous laissera de marbre malgré la chaleur torride qui s'en dégage à tous points de vue.


*Crédit Pablo Larrain


EMA
Réalisé par Pablo Larrain
Avec :  Gael García Bernal , Mariana Di Girolamo, Paola Giannini, Santiago Cabrera, Cristian Suarez
Distribué par Potemkine Films
Genre : Drame
Origine : Chili
Durée : 1 h 42
En salle le 2 septembre 2020

Ce film a été en sélection officielle au Festival de Venise 2019











Crédits photos et vidéo : Fabula - Potemkine Films - *Pablo Larrain

Share this:

, , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci