Mode, défilé Patuna et sa collection Obsession Ethérique

Je suis loin d'en avoir terminé avec la Fashion Week du mois de janvier. Ce sera le défilé Patuna ce jour que j'ai pu voir avec Bénédicte du Blog Princesse Acidulée et qui en parle aussi.

Vous pouvez retrouver Patuna dans divers billets comme en 2015, pour son défilé Bridges to paradise, ou encore Millesime. Il y a eu également les collections "Eve", celle de l'hiver 2017-2018, et aussi plus récemment "Carré".

Patuna revient pour le Printemps-été 2019 avec Obsession Ethérique.


Einstein affirma que l’éther était nécessaire à l’existence des lois de la physique. « Sans l’Ether, non seulement la lumière ne se propagerait pas, mais les normes de l’espace et du temps ne pourraient absolument pas exister ». 



Au début du XXème siècle, certains des esprits scientifiques les plus respectés utilisaient encore l’ancienne terminologie pour désigner l’essence qui remplit l’espace vide. Ils concevaient l’éther comme une substance réelle ayant une consistance se situant quelque part entre la matière physique et l’énergie pure. Ils en déduisaient que c’était grâce à l’éther que les ondes lumineuses pouvaient se déplacer d’un point à un autre dans ce qui paraissait un espace vide. Et nous savons combien la lumière est importante pour Patuna.



L’éther entoure le corps physique comme un écrin, il est généralement considéré comme faisant partie de celui-ci, et disparaît après la mort.



À travers des robes qui épousent les courbes du corps féminins, Patuna nous livre une collection Printemps Eté 2019 extravagante, aux envolées de matières-satellites autour d’un corps de femme astrale, fatale, et toujours battante.



Einstein told that the ether was a necessity for the the physical laws. « Without the ether, the light couldn’t spread, and the Space nor the Time couldn’t even exist. »



At the beginning of the century XX, amongst the most respected scientist minds, some of them still used this old word, Ether, for calling the essence which fills the empty Space. They thought that the ether was a real substance somewhere between the physical matter and the pure energy. Their deduction was that the light waves can move from one point to another in what seemed to be an empty space. And we know how important light is important for Patuna.



The ether surrounds the physical body like a precious box. It is considered as a part of it, and disappears after the death.



Patuna delivers us an extravagant spring summer 2019 collection, with dresses who perfectly fit the feminine curves, made with « satellite-materials » around the body as an astral woman, fatal but still powerful.
 
























CHEF MAKE-UP Carine Larchet pour Laroche-Posay TEAM MAKE-UP Alexandra Pétry, Liz Bomben, D-Mai Paris
CHEF COIFFURE Elisabete Godart pour Wella ASSISTANTES COIFFURE Gwen Diakité, Wella France Team
MUSIQUE ORIGINALE Denis Horvat

Crédits photos non libres de droit : PL pour Dame Skarlette

Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci