Défilé, Patuna haute couture "Carré" automne-hiver 2018-2019

Depuis mon dernier article sur Patuna, celle-ci a bien évolué et changé de style.

C'est en juillet dernier lors de la Paris Fashion Week qu'elle a présenté sa collection "Carré".
Que de chemin parcouru depuis que je vous la présentais (ici). Depuis il y a eu "Bridges to Paradise", "Millésimes", "Eve", et la dernière fois c'était en juillet 2017 car en janvier de cette année elle a fait l'impasse pour mieux revenir.


Elle s’apprête, rehausse sa coiffure, remonte le drapé de sa robe noire pour chausser ses stilettos… puis elle part au casino, s’assoit à une table privée et joue au poker mieux qu’un homme. Être une femme élégante est toujours un atout dans la main de la créatrice américano-géorgienne Patuna, qui prend le pouvoir avec féminité non pour défendre cette dernière, mais pour en affirmer la valeur. En robes du soir aux tombés de mousselines de soie vieux rose et de tulles beiges, les lignes sont fluides, les transparences de dentelles sublimées par les cristaux de Swarovski et les pierres semi-précieuses. En mouvement, les structures architecturales s’opposent au fuyant des traînes et des soieries, formidables vaisseaux d’or et d’argent créant volutes et turbulences sur leur passage…



Une saison automne hiver pour des soirées intimes à la villa Médicis comme pour gravir les marches du Palais des Festivals… Ou pour abattre ses cartes à Deauville !





Shes preparing herself, enhancing her hair, raising the drape of her black gown for putting her stilettos onthen shes going to the casino, sitting at a poker table and playing like a man. Being an elegant woman is always a trump in the game of the American and Georgian designer Patuna. She gets the power with her femininity, not for defending it, but for asserting its values. In evening dresses with drapings of light pink chiffons and beige tulles, the shapes are fluid, the transparencies made of laces are sublimated with Swarovski crystals and semi precious stones. In the movement, the architectural structures contrast with the vanishing trains and silks, as some tremendous golden and silver vessels making curls and turbulences on their way






A fall winter season made for intimate evenings at the Medicis Villa, or for climbing the steps of the Palais des FestivalsOr for laying the cards at Deauville!

Crédits photos : PL pour Dame Skarlette 
 
CHEF MAKE-UP Carine Larchet pour Laroche-Posay
TEAM MAKE-UP Alexandra Pétry, Liz Bomben, Sandra Istre, Sakis Isaakidis D-Mai Paris
CHEF COIFFURE Elisabete Godart pour Wella
ASSISTANTES COIFFURE Gwen Diakité, Wella France


Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci