Cinéma, L'oeuvre sans auteur parties 1 et 2 - Critique

L'oeuvre sans auteur a pour particularité d'être proposée en 2 parties. D'une durée totale de 3 h 10, la première partie fait 1 h 31 et la seconde 1 h 39.

Ce n'est pas pour rien que cet admirable film a été nommé dans de nombreux festivals notamment aux Oscar dans la catégorie meilleur film étranger et meilleure photographie.

Réalisé par Florian Henckel von Donnersmarck qui nous a déjà proposé "The Tourist" et "La vie des autres", avec lequel il a obtenu un oscar en 2007, nous revient avec un sujet très fort.

L'histoire : On va suivre Kurt Barnet dès l'année 1937 ainsi que son parcours d'homme adulte ainsi que les aventures et péripéties qui vont jalonner une partie de sa vie.
 ©Buena Vista International/Nadja Klier

Petit ce sera Cai Cohrs qui interprétera Kurt Barnet, alors que le film débute en 1937 avant la première guerre mondiale. 

Plus grand c'est l'excellent Tom Schilling qui prend la suite. Vu dernièrement dans "The Same Sky", "La femme au tableau", il a largement prouvé sa valeur dans "Oh Boy". Cet acteur a tout pour devenir un grand et malgré son jeune âge déjà une longue carrière derrière lui.

 © 2018 BUENAVISTA INTERNATIONAL Pergamon Film Wiedemann Berg

Habitué bien souvent aux rôles de méchants, mais pas que avouons le, Sebastian Koch, est le détestable Professeur Carl Seeband. Totalement crédible, il excelle une fois de plus. Froid, je dirais même glacial, il fait parti de ses hommes prêt à tout pour sauver sa vie et son honneur.


 © 2018 BUENAVISTA INTERNATIONAL Pergamon Film Wiedemann Berg

Dans le rôle féminin principal on retrouve, non sans joie, Paula Beer, déjà vue aux côtés de Pierre Niney dans "Frantz", et plus récemment de François Civil dans "Le chant du loup". Cette actrice a beaucoup de charisme, et c'est un réel plaisir de la voir de plus en plus souvent sur les écrans.
 © 2018 BUENAVISTA INTERNATIONAL Pergamon Film Wiedemann Berg

En apprenant que le film faisait plus de 3 h 10, vu en 2 parties la même journée, je craignais un peu que ce soit long. Il n'en fut rien et aurait même pu durer un peu plus. 

Le réalisateur s'est largement inspiré de l'histoire du peintre Gerhard Richter, tout en la romançant. Florian Henckel von Donnersmarck s'interroge sur le sens de la création artistique et la difficulté de tout artiste à trouver sa propre voix. Il traverse ainsi 30 ans d'histoire de l'Allemagne d'après-guerre et s'attache au parcours intime et poignant de trois destins. 

 © 2018 BUENAVISTA INTERNATIONAL Pergamon Film Wiedemann Berg

Le film couvre trois décennies avec celle de la guerre, de l'après guerre et la fuite de la RDA et la vie en RFA.

On y découvre, même si on le savait déjà,  les atrocités commises par Hitler et les nazis. Puis la fuite vient, avec la nouvelle vie à laquelle il faut se réhabituer.

L'horreur est bien présente dans la première partie de ce long métrage. Les reconstitutions de la ville de Dresde complètement détruite sont parfaites. On ressent un certain malaise, et le réalisateur arrive à nous transporter facilement dans cette période.

Par la suite on peut être surpris par la douceur de Kurt qui ne songe pas spécialement à se venger. Il subit son beau-père et se questionne sur lui. Il cherche les souvenirs enfouis, mais qu'il a occultés et qu'il lui faut ressortir. 


 © 2018 BUENAVISTA INTERNATIONAL Pergamon Film Wiedemann Berg

La musique a une grande importance dans ce long métrage, car elle apporte un plus à certaines scènes. D'ailleurs ce long métrage repose sur de lourds secrets qui seront dévoilés ou non ?

L'oeuvre sans auteur, aborde les sujets de la cruauté, de la guerre, la traîtrise, mais aussi l'amour qui parfois sauve tout, la vengeance et l'éveil à l'art, dans le cas présent la peinture. 

L'histoire d'amour entre les deux protagonistes principaux est tellement belle que rien ne pourra les séparer.

 © 2018 BUENAVISTA INTERNATIONAL Pergamon Film Wiedemann Berg

Ce film sobre, mais avec une mise en scène maîtrisée,  avec de superbes images et photographies nous happe dès le début et ne nous lâche plus. 

Les plans se déroulant a l'école d'art sont splendides et l'on découvre des oeuvres surprenantes et d'autres magnifiques.

Ce film est une grande fresque historique comme le sera les tableaux de Kurt alors qu'il cherchera sa voie. De ses malheurs il en fera ressortir le meilleur afin de guérir de ses traumatismes.
 © 2018 BUENAVISTA INTERNATIONAL Pergamon Film Wiedemann Berg

Il est bon de ne jamais oublier les atrocités et le réalisateur est là pour nous le rappeler sans pour cela tomber dans un excercice de style et faire la morale ou prendre trop position.

Ce film émouvant ne pourra pas vous laisser indifférent. Troublant, captivant, j'ai été conquise et j'espère qu'il en sera de même pour vous.



 © 2018 BUENAVISTA INTERNATIONAL Pergamon Film Wiedemann Berg

L'OEUVRE SANS AUTEUR 1 & 2
Titre original : Werk Ohne Autor
Réalisé par Florian Henckel Von Donnersmarck
Avec : 
Tom Schilling, Paula Beer, Sebastian Koch, Sashkia Rosendahl, Oliver Masucci, Cai Cohrs, Ina Weisse, Evgeny Sidikhin, Mark Zak
Distribué par Diaphana Distribution
Genre : Drame, historique
Nationalité : Allemand
Durée : 3 h 10 (première partie 1 h 31 - Seconde partie 1 h 39)
Le principe de la sortie en 2 parties : le film lors de sa sortie en 2 parties sera par exemple projeté à 14 h pour la première partie et à 16 h pour la 2ème. Vous pourrez voir le film soit en enchaînant les séances ou sur des jours différents
Date de sortie : 17 juillet 2019 

Festival et récompenses :

OSCARS 2019
Nomination Meilleur Film en Langue Étrangère
Nomination Meilleure Photographie

GOLDEN GLOBES 2019
Nomination Meilleur Film en Langue Étrangère

FESTIVAL DE VENISE 2018
Sélection Officielle

FESTIVAL DE TORONTO
Sélection Officielle

Synopsis :


À Dresde en 1937, le tout jeune Kurt Barnet visite, grâce à sa tante Elisabeth, l’exposition sur "l’art dégénéré" organisée par le régime nazi. Il découvre alors sa vocation de peintre.

Dix ans plus tard en RDA, étudiant aux Beaux-arts, Kurt peine à s'adapter aux diktats du "réalisme socialiste ». Tandis qu'il cherche sa voix et tente d’affirmer son style, il tombe amoureux d'Ellie. Mais Kurt ignore que le père de celle-ci, le professeur Seeband, médecin influent, est lié à lui par un terrible passé.

Épris d’amour et de liberté, ils décident de passer à l’Ouest…  




Crédits photos et vidéo : Diaphana Distribution -
© 2018 BUENAVISTA INTERNATIONAL Pergamon Film Wiedemann Berg -
 ©Buena Vista International/Nadja Klier


 

Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci