Cinéma, Lillian d'Andreas Horvath - Critique

Lillian est inspirée d'une histoire vraie qui s'est déroulée en 1927 mais que le réalisateur Andreas Horvath a adapté de nos jours.
Synopsis  :

Lillian, échouée à New-York, décide de rentrer à pied dans sa Russie natale. Seule et déterminée, elle entame un long voyage à travers l’Amérique profonde pour tenter d’atteindre l’Alaska et traverser le détroit de Béring…

Patrycja Planik est Lillian. Elle est impressionnante, d'autant plus que durant le film elle ne dira pas un mot et que toutes ses émotions, ce qu'elle voudra faire passer pour nous spectateurs, se passera au niveau de ses yeux, de son attitude, de sa façon d'être et de se comporter. Sensationnelle interprète, car ce langage sans vocabulaire est un véritable exercice de style.
On pourrait penser en commençant à visionner ce long métrage, sans parole -  mis à part quelques personnages que Lillian va rencontrer tout au long de son périple - va être long car il dure plus de 2 h et il n'en n'est rien.
Il est incroyable de penser qu'une telle histoire ait pu avoir lieu, et le réalisateur tient là un beau et insolite sujet. On y voit des paysages incroyables mais aussi des endroits désertiques, des lieux dépourvus de tout autre individu sur des kilomètres et lorsque Lillian arrive dans certaines villes on découvre des gens isolés de tout, pauvres, un ouest américain comme on l'a rarement vu et avec des bourgades d'un autre monde ou encore très industrielles. Une autre Amérique peu dépeinte dans d'autres fictions.
Ce long métrage a tout de même pour voix les chroniqueurs de différentes stations de radio qui nous permettent de suivre les informations, les conditions météorologiques ou tout autre fait marquant. Des sons également  dans des fêtes où des hauts parleurs diffusent des annonces.

Lillian va être obligée de "voler" parfois pour survivre, que ce soit un vêtement sur un épouvantail, un épi de maïs dans un champ. Ce n'est plus vivre, c'est survivre, parfois dans des conditions extrêmes. On tremble pour elle, on a faim et soif avec elle. Lillian est constamment en survie et on veut qu'elle réussisse son incroyable défi de rallier les États-Unis à la Russie seule à pied sans argent et sans aide aucune. Le détroit de Béring, lieu où les frontières extrêmes des deux pays se touchent, est son but ultime.
A la limite du documentaire, cette invraisemblable, et pourtant réelle aventure de Lillian, est peut être quelque peu décevante par sa fin que pour ma part j'aurais préférée autre, mais mis à part cela, ce film vaut d'être vu pour les frissons que nous apporte cette héroïne tout au long de ce périleux road trip.
LILLIAN
Réalisé par Andreas Horvath
Avec : Patrycja Planik
Distribué par Nour Films
Genre : Drame
Origine : Autriche
Durée : 2 h 08
En salle le 11 décembre 2019








Crédits photos et vidéo : Nour Films - Ulrich Seidl Filmproduktion



Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci