Musique, M.I.L.K. album Always summer somewhere


Dès la première écoute de l'un des titres de M.I.L.K. j'ai vraiment été conquise par son ambiance, son approche de la musique et j'avais déjà présenté son titre "So Far So Good"en juin 2019.

Ce dernier, après nous avoir dévoilé plusieurs de ces titres que vous avez pu retrouver sur les réseaux sociaux, dont les miens, propose son premier album "Always summer somewhere".

L'esprit et l'intelligence - le style et l'habileté - de M.I.L.K. peut être entendu dès les premières lignes de la chanson d'ouverture de son album.

"Life’s so hard, don’t take nothing for the pain no more...", chante l’auteur-compositeur, multi-instrumentiste et producteur danois sur Need A Witness. C'est une complainte douce-amère avec une mélodie pétillante colorée par une guitare acoustique de style folktronica, des battements, des bips et des beats. Et puis, comme le fait souvent cet auteur-compositeur adroit, il donne aux choses une petite touche délicieuse : "Laugh so hard, don’t take nothing for the pain no more..."

C'est une chanson sur la façon dont la vie peut être grise et sombre, mais ça va - ce ne peut pas être des arcs-en-ciel et des chatons tout le temps. De même, la meilleure aide peut parfois venir de l'intérieur. Craquez un sourire, ne laissez pas tomber une pilule. Ignorez les nuages au-dessus car, derrière eux, le soleil brille. 

Voici donc la vision du monde sonore et animée de Always Summer Somewhere, un premier album qui sait que le soleil signifie aussi les ombres, et que c'est toujours le plus sombre avant l'aube. Un premier album qui regorge également de mélodies dorées. Appelons ça du "poptimisme"».

«Je viens du nord où tout est froid tout le temps, et j'ai écrit cet album quand je cherchais ce bonheur », commence un scandinave optimiste qui a signé son contrat d'enregistrement en France, écrit des chansons à Los Angeles et enregistré dans des studios en Allemagne, Hollande, New York et Copenhague. « Donc, toutes les chansons parlent du désir de quelque chose. Je désire le soleil, je désire la satisfaction. "

La même passion et le même objectif sont là dans le bon groove de Prisoner, qui présente Benny Sings et qui est sorti en tant que morceau de dégustation l’été dernier. C'est un boogie piano-disco doux qui saute des écouteurs et vous mène au dance-floor d'une discothèque des années 70. Pour Emil Wilk, le jeune danois M.I.L.K., la chanson est l'encapsulation parfaite d'un album pour lequel il a écrit environ 100 chansons.

"J'ai trouvé Benny Sings sur Spotify et je suis tombé amoureux de son univers et j'ai écouté tout ce qu'il pouvait trouver", explique-t-il à propos de son collaborateur néerlandais. «Ensuite, j'ai trouvé une chanson qu'il a faite avec Rex Orange County et qui s'appelle Loving Is Easy. C'est devenu ma plus grande chanson de cette année, je l'ai écoutée encore et encore.» M.I.L.K. a retrouvé Benny dans son studio d'Amsterdam, « sous le pont d’un canal », et le couple s'est mis au travail. "C’est une chanson d’amour romantique et l’une de mes préférées sur l’album. C'était le premier où nous avons cloué la direction de l'album et son cœur émotionnel ».

M.I.L.K. admet librement qu'avant cela, il n'était pas sûr de sa direction musicale. Il avait grandi à Bornholm, une petite île de la mer Baltique, puis s’est installé à Copenhague et s’est plongé dans la culture de la capitale. Il a commencé comme cinéaste en créant des clips, des publicités et des émissions télévisées pour enfants. Mais la musique était sa passion et, finalement, elle a pris le dessus sur sa vie.

Il a sorti un premier single Follow The Sun (2016) et deux EPs, A Memory of a Memory of a Postcard (2017) et Maybe I Love Kokomo (2018). Ce dernier était une lettre d'amour à la France, un pays dans lequel il a trouvé des âmes sœurs - et des collaborateurs - sous la forme d'artistes légendaires tels que Benjamin Biolay, Møme, Nemir et The Avener.

«J'ai travaillé avec tellement de personnes différentes, partout dans le monde, alors je suis devenu complètement confus», admet-il joyeusement. «Et en même temps, j'ai signé avec Capitol, ce qui m'a aussi un peu dérouté !», ajoute-t-il en riant. «Sur ces deux EP, j'essayais des itinéraires différents. Donc au début, je ne voulais pas sortir d'album - je n'avais pas un son, j'avais plusieurs sons. Je n'avais ni trouvé ma voix ni mon son. » « Mais quand j'ai fait Prisoner, j'ai soudain ressenti le besoin de faire un album. C'était une ambiance dans laquelle je pouvais faire 50 chansons."

Cette ambiance est magnifique et éclatante sur Summer Freckles, qui est né d'un camp d'écriture avec un groupe d'artistes Universal dans un vieux château français. «C’était ma première vraie rencontre musicale avec la scène musicale française et j'étais le seul artiste non français, donc tout cela était super excitant pour moi".

Les nombreux voyages de M.I.L.K. ont donné lieu à un album kaléidoscopique de bonne humeur conçu pour un road-trip sur la côte californienne ou le long de la Côte d’Azur. «C’est mon propre petit mélange de tout ce que j'aime: un soupçon d'ambiances urbaines modernes mélangées à du bon vieux funk, disco et soul.»






Un bon exemple de ce mélange est l'âme latine sinueuse de High on Nothing, qui met en vedette la superstar brésilienne Criolo, ou Pick up, un groove jazzy imaginé avec Mars Today et Danny Dwyer, avec lesquels M.I.L.K. a travaillé pendant deux mois à Los Angeles. «Nous nous sommes liés du fait que nous avons tous notre propre petite poche d'Internet où nous diffusons notre propre musique - mais nous travaillons également avec de grands artistes sur la composition et la production de chansons. Nous avons donc fait une chanson à ce sujet avec Pick up, qui est notre propre petit hymne pour l'évasion et un commentaire sur l'industrie de la musique où tout le monde s'appelle  constamment pour obtenir quelque chose. Et aussi gratifiant que cela puisse être, cela peut aussi être ennuyeux, alors Pick up est une chanson sur l'évasion et un rêve de ne plus jamais reprendre le téléphone."

Ensuite, il y a le rebond irrésistible du magnétoscope : «VCR». "Pour le groove, c'est ma chanson préférée. J'aime faire des chansons up-tempo qui me font danser. C’est plus difficile qu’avec les chansons plus Chill, mais j'ai l'impression que nous l'avons vraiment réussi. "

L'album se termine avec l'intimité lo-fi dans votre oreille avec Trashy, une chanson avec un autre type de désir. Comme M.I.L.K. chante - tendre, naufragé, émotif - à un moment donné : "I’m ready to get f*cked «Je voulais avoir une chanson qui ressemblait à une démo», dit-il. «J’ai fait cette chanson à Düsseldorf, dans un petit studio intime. C’est comme une romance avec une fille que vous essayez de courtiser. Je voulais mettre en scène l'histoire lors d'une matinée où les gens s'endorment lentement autour de vous, mais vous volez toujours haut et heureux et vous voulez faire la fête."

Voler haut et heureux : c'est où et quoi, M.I.L.K. veut être pour 2020. Il y a des vidéos à tourner (il en fait la plupart lui-même) et des répétitions de tournée à compléter avec son groupe live (qui comprend saxo, des tambours électroniques, de la basse "et moi, chantant et batifolant pour passer un bon moment "). Il y a aussi les multiples tâches liées à ses autres projets en cours : en tant que directeur musical de la fête du 30e anniversaire du prix de la paix de l'Unesco, en tant que producteur/compositeur pour des artistes du monde entier, et en tant que directeur créatif pour les projets du laboratoire de culture.

Mais surtout M.I.L.K. veut que nous nous évadions une minute et chassions le soleil, comme il l'a fait lui- même, tout en faisant Always Summer Somewhere.

«C’est un album d’optimisme et d’espoir», conclut-il. "Quelque part, c'est plus lumineux, quelque part c'est plus heureux. Vous n'avez qu'à aller le chercher. C'est banal, pourrait-on dire. Mais c'est simple, et cela en dit long sur mon état d'esprit."

Son album est excellent et ce jeune homme devrait voir sa côte monter rapidement !!!! Perso j'A.D.O.R.E.....

M.I.L.K.
Album : Always summer somewhere
En vente dès le 13 mars 2020
Chez Capitol Music



Crédits photos et vidéos : M.I.L.K - Capitol Music



Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :

Share this:

, , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci