Cinéma, Red rose (critique film)

Red Rose n'est pas un film comme les autres. C'est à la fois un film d'amour sur fond de vives manifestations, c'est un film politique, avec des images d'archives.

Deux générations se rencontrent et vont s'aimer même si ils ne voient pas les choses de la même manière.

Derrière la caméra une femme, Sepideh Farsi qui vient traiter là un sujet difficile et risqué.
Ce long métrage a été présenté dans de nombreux festivals, notamment à Toronto et Marrakech.

Red Rose est un huit clos et les deux acteurs principaux vont vite devenir amants.

La réalisatrice a voulu montrer l'émancipation de la femme, mais je pense qu'elle a été trop loin dans certaines scènes. Pas spécialement dans les scènes de sexe,  mais plus dans l'habillement et le comportement de l'héroïne Sara. J'imagine mal une jeune fille, à cette époque aller manifester dans  certaines tenues qu'elle porte dans le film, sans jamais se faire arrêter. Je ne suis pas contre son type d'habillement, bien au contraire, mais je pense pas qu'au moment des émeutes,  il était risqué de se promener ainsi, et là j'ai eu du mal à croire réellement à ce que je visionnais.
J'attendais beaucoup de ce film, dont j'avais vu des extraits et lu des critiques, mais je suis mitigée par rapport à Red Rose. J'ai apprécié le contenu du film et le message que la réalisatrice voulait faire passer, cependant certaines scènes sont trop lentes, trop répétitives et la fin m'a assez déçu. Par contre un grand coup de chapeau à la réalisatrice d'avoir osé s'attaquer à un tel sujet, qui veut faire tomber les tabous, la répression et qui nous montre réellement les faits qui se sont passés en 2009
J'ai surtout apprécié le jeu du comédien Vassilis Koukalani, beaucoup moins celui de Rosa interprétée par Mina Kavani, qui à mon avis n'était pas toujours crédible.

Ce film rend hommage aux manifestants, à ceux qui ont risqué leur vie pour des jours meilleurs et à l'émancipation de la femme, et c'est déjà beaucoup.

Red Rose sera sur les écrans le 9 septembre 2015
Un film de Sepideh Farsi
Avec : Mina Kavani, Vassilis Koukalani, Shabnam Tolouei, Babak Far
Durée : 1 h 27

Le synopsis :

Téhéran, juin 2009, au lendemain de l’élection présidentielle usurpée. Le tumulte d’une ville qui tangue sous la « Vague verte » de contestation. Un appartement comme lieu de refuge. Un homme et une femme de deux générations différentes. Un téléphone portable et un ordinateur pour relayer les nouvelles de la révolte. Une histoire d’amour qui bouleversera le cours de deux existences.



Crédit photos et Vidéo : Urban Distribution 

  Possibilité de me suivre également sur Facebook, Twitter, Pinterest, google + You Tube et  Instagram   
 

Share this:

, , , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci