Viva l'Opéra chez UGC avec l'Opéra National de Paris, prochainement Cendrillon


©  Yonathan Kellerman
La danse je n'aime pas, j'Adore.

J'ai déjà parlé de diverses danseuses, vous pouvez relire (ici) ou encore (), assisté à de nombreux spectacles qu'ils soient classiques, modernes, etc.... Vous savez peut être aussi que j'apprécie le restaurant qui jouxte le Palais Garnier, à maintes reprises j'y ai déjeuné, dîné et des billets vous ont montré le lieu.

Il est vrai que lorsque vous rentrez à l'Opéra, Bastille ou Garnier, avec pour ma part une nette préférence pour ce dernier, quelque chose vibre en vous car vous êtes dans un lieu chargé d'histoire ou se content souvent des opéras, se vit de la danse et il se passe quelque chose de magique.

On ne peut pas toujours se rendre à l'Opéra, soit par manque de temps, d'argent ou parce que ce n'est pas à côté de chez soi. Du coup depuis déjà quelques temps c'est l'Opéra qui vient à vous .

Le programme de la saison 2018-2019 est riche et varié, avec aussi bien des opéras comme Nabucco, La traviata, mais aussi de la danse avec des ballets comme Le lac des Cygnes mais dans le cas qui m'amène à vous écrire ce billet avec celui de Cendrillon qui sera mis prochainement à l'honneur. En effet, celui-ci se trouvera sur grand écran, les 25 avril et 9 mai prochain. Au tour du   conte de Charles Perrault d'être visionné. Bon à savoir certains spectacles sont retransmis en direct de l'Opéra Bastille ou du Palais Garnier.

 *
Ce ballet, tiré du conte de Charles Perrault, sur une musique de Sergueï Prokofiev a été revisité par Rudolf Noureev en 1986.

Totalement novateur, il n'a rien à voir par rapport à des ballets comme le lac des cygnes, Raymonda, mais il garde tout de même le classicisme que l'on aime dans la danse classique. Vous y retrouverez tout ce que l'on aime voir dans ce style : grand jetés, déboulés, variations, adagios mais également des performances, comme des claquettes dans le 1er acte effectuées par la danseuse étoile Valentine Colasante, qui devra également danser en talons dans le 2ème acte, une prouesse quand on sait déjà la difficulté de danser avec des pointes.

Noureev a complètement repensé ce conte et l'a transposé à Hollywood des années 30. C'est pourquoi on se retrouve à Broadway et que l'on croise les danseuses des Folies Ziegfeld, Groucho Marx, et même king kong !!!

Aimant le corps de ballet, il est extrêmement présent dans Cendrillon, plus que dans d'autres créations.

Dans le 3ème acte des mélanges de flamenco, danse chinoise, viennent compléter le tout.

Malgré tous ces changements ce ballet est époustouflant. Il a été dansé pour la première fois dans cette version par Sylvie Guillem dans le rôle titre de Cendrillon.

Ce que vous verrez a été tourné en décembre 2018 et les danseurs vedettes sont Karl Paquette qui a depuis fait ses adieux à l'Opéra de Paris, et la toute jeune promue au titre Étoile Valentine Colasante. Des bras magiques, peut être plus "charnue" que les autres danseuses que l'on peut voir, elle apporte un autre style et une autre prestance à la danse tout en restant gracieuse avec un port de tête incroyable.

Que dire de Karl Paquette promu danseur étoile en 2009. Ce dernier nous a dit, puisqu'il est venu nous parler à la fin de la projection, qu'il portait particulièrement ce ballet dans son coeur et qu'il avait choisi celui-ci pour faire ses adieux, justement parce que Cendrillon est différent des autres ballets et qu'il est plus physique. Une danse puissante, avec des sauts magnifiques et une série de portées à la fin extrêmement difficiles. Il n'a jamais hésité à remplacer au pied levé des danseurs blessés ou malades et était l'homme providentiel dans le monde de la danse. 
 
 **

Les costumes sont très colorés et sont de Hanae Mori. Les décors ne sont pas en reste et sont de Petrika Ionesco

L'orchestre est celui de Pasdeloup et est dirigé par Vello Pahn

Vous l'aurez compris j'ai été emballée pour cette représentation. Totalement différente de ce que l'on peut voir en réel, on ne peut pas faire de comparaison. Il est vrai que lorsque vous voyez un ballet en "live", dans un endroit incroyable, vous observez l'orchestre ce mettre en place, et vous vivez pleinement le spectacle et ressentez des émotions inimaginables car il y a une certaine ambiance.

Au cinéma, l'environnement n'est pas le même c'est certain,mais vous pouvez mieux voir l'expression sur le visage des danseurs, les gros plans, les détails de la danse et c'est autre chose, je dirai complémentaire. 

Ce ballet en 3 actes dure 2 h 50  avec deux entractes de 20 minutes. Au début de chaque acte vous verrez intervenir Aurélie Dupont, qui vous en dira plus sur Cendrillon, et  Valentine Colasante, Karl Paquette ou Clotilde Vayer (ancienne danseuse et désormais maître de ballet à l'Opéra), interviendront afin de vous en dire plus sur ce ballet.

Lors de la projection privée, nous étions aussi bien des adultes que des enfants et ces derniers, passionnés de danse, n'ont pas trouvé le temps long et étaient captivés. Ils n'ont pas hésité à poser des questions à Karl Paquette. Comme quoi il n'y pas pas d'âge pour aimer l'art sous toutes ces formes. 
 **

Vous pourrez retrouver toute la programmation des diffusions ce cette saison chez UGC sur le site Viva L'Opéra

Bien que je vous souhaite au moins une fois dans votre vie d'assister à une représentation à L'opéra même, allez vivre un moment inoubliable en compagnie de l'Opéra de Paris, vous n'en ressortirez pas indemne émotionnellement.

VIVA L'OPERA UCG
OPERA NATIONAL DE PARIS

Plein tarif : 1 opéra ou ballet - 30 euros 
Plein tarif avec la carte UGC illimité : 1 opéra ou ballet - 25 euros
Tarifs moins de 26 ans : 1 opéra ou ballet - 10 euros
Abonnement :
- 5 opéras ou ballets  - 130 euros
- Saison complète : 270 euros
Abonnement avec la carte UGC illimité
- Saison complète : 240 euros


©  Yonathan Kellerman

Bon à savoir la saison 2019-2020 s'annonce aussi riche avec des opéras ou ballets comme : Attila, Roméo et Juliette, Tosca, Gisèle (ballet), etc....

N'oubliez pas les dates pour le conte emblématique qu'est Cendrillon, les 25 avril et 9 mai 2019 !!! Plus d'infos via ce lien

L'histoire

"Le célèbre conte de Charles Perrault, mis en musique par Sergueï Prokofi ev, est transposé dans un décor de cinéma où se succèdent les références aux héros du 7e art américain. Rudolf Noureev propulse sa Cendrillon sous les sunlights hollywoodiens. Avec un producteur pour fée marraine et un acteur vedette comme prince charmant, elle échappe à son destin misérable et voit ses rêves s’accomplir. Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle du chorégraphe, jeune Tatar devenu star internationale. Avec ce « ballet-métaphore », la Compagnie rend hommage à Rudolf Noureev qui fut son directeur. Un grand spectacle qui fête l’entrée dans l’année anniversaire de l’Opéra de Paris."





Crédits photos et vidéo :  ©  Yonathan Kellerman - *Opéra de Paris - Dame Skarlette




Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci