E-Cinema : I smile back - Critique

Le 3 janvier 2020, en E-cinema, sortira "I smile Back" réalisé par Adam Salky.

Pour rappel le E-Cinema ce sont des films inédits chez vous. Sélectionnés dans les plus grands festivals et des films déjà cultes, remarqués et primés en France. J'avais déjà présenté ce concept lors du lancement (voir ici).

Disponible sur le web, smartphone, tablette, Apple TV, Android TV, Bbox Boygues, Freebox Mini 4K, Chromecast.

L'abonnement Pass libérté est de 5.99 euros par mois ou un e-billet à 3.99 euros.

Plus d'informations sur le site dédié.
 
Synopsis :

Laney Brooks est une femme séduisante et intelligente qui s'occupe avec dévouement de ses deux adorables enfants. Elle est mariée à l'homme idéal, qui joue au basket avec eux devant leur maison parfaitement entretenue d'une banlieue résidentielle. Elle possède la belle voiture de sport qui lui permet de conduire ses enfants à leurs nombreuses activités extrascolaires… Mais, derrière ce bonheur de façade, elle cache tant bien que mal sa dépression et ses désillusions qui l'entraînent vers des territoires secrets peu avouables. Et Laney peut aller jusqu'à se mettre en danger pour lutter contre ses démons intérieurs, éviter que sa vie de famille ne vole en éclats et continuer à protéger les siens…
Dans le rôle de Laney Brooks, l'actrice Sarah Silverman. Vue dans Battle of the Sexes, elle a un rôle difficile et s'en sort vraiment bien. Peu habituée à ce genre de style, elle est absolument touchante.
Son mari Bruce, est interprété par Josh Charles vu récemment dans "The Loudest Voice", "Amateur".
I smile Back est un film assez fort, dans le sens où l'on voit réellement la dépendance d'une femme qui boit plus que de raison et qui se drogue.

Elle tente d'être une bonne mère, une bonne épouse - bien que trompant son mari - mais mal dans sa peau elle ne peut arrêter ses excès.
Pouvant avoir parfois une vie presque normale, et ayant d'autres moments de folies, le réalisateur nous montre jusqu'où peut aller la déchéance.
Bien qu'entouré, on voit aussi ce que peut vivre les proches et les dégâts provoqués par les excès en tous genres.
Ce genre de sujet a souvent été abordé, mais grâce à Sarah Silverman, ce long métrage est assez bouleversant car elle y apporte beaucoup de profondeur.
La route va être longue entre cure de désintoxication, vie familiale. Alors qu'au début du film on pense à un film banal, on va sombrer en même temps que l'héroïne et vivre sa descente aux enfers.
La réalisation est simple mais soignée. Le réalisateur qui livre ici son deuxième long métrage doit encore peaufiner sa patte mais ne s'en tire pas mal.

La tragédie qui frappe ce couple, prouve que personne n'est à l'abri. I smile back nous propose un reflet de notre société. Un film honnête qui se visionne facilement.
I SMILE BACK
Réalisé par Adam Salky
Avec : Sarah Silverman, Josh Charles, Thomas Sadoski, Mia Barron
Genre : Drame
Origine : États-Unis
Durée 1 h 25
Interdit aux moins de 10 ans
Sortie en exclusivité le 3 janvier 2020 sur e-cinema

A noter que ce film a été sélectionné au Festival de Sundance et Deauville








Crédit photo et vidéo : Broad Green Pictures


Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci