Cinéma, L'Etat Sauvage - Critique

Il est rare de voir ce genre de film, comme l'Etat sauvage, dans le paysage français et j'attendais avec impatience de le découvrir.

Réalisé par David Perrault, qui depuis 2013 avec Nos héros sont morts ce soir n'avait plus proposé de long métrage.
Synopsis :

Etats-Unis, 1861, la guerre de Sécession fait rage. Une famille de colons français décide de fuir le Missouri où ils vivent depuis 20 ans. Edmond, Madeleine et leurs trois filles doivent traverser tout le pays pour prendre le premier bateau qui les ramènera en France. Victor, ancien mercenaire au comportement mystérieux, est chargé de veiller à la sécurité du voyage....
Un superbe casting avec en tête la talentueuse Alice Isaaz, qui se fait de plus en plus présente dans le paysage français. Après des rôles dans "Le mystère Henri Pick", "La surface de réparation", "espèces menacées, du théâtre au côté d'Isabelle Carré dans "De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites", des nominations aux Lumières, au Prix Romy Schneider, on la retrouvera prochainement dans "Messe Messe".
A ses côtés une pléiade d'actrices au talent reconnu : Déborah François, Constance Dollé et des révélations avec Armelle Abibou, Maryne Bertieaux et surtout Kate Moran qui a déjà une filmographie riche mais qui explose réellement avec ce rôle.

Ces femmes à la fois romantiques et féministes vont vivre une fuite qu'elles n'attendaient pas et devoir affronter un monde méconnu.

Les hommes ne sont pas en reste avec au générique le séduisant acteur belge Kevin Janssens, Bruno Todeschini, etc...

Le moins que l'on puisse dire c'est que ce film est porté par des femmes que le réalisateur met réellement en avant. Des femmes fortes, solidaires et certaines scènes du début, peuvent faire penser un bref instant au début du film au "4 filles du Dr March".

Ce film parle d'amour familial, mais aussi de la naissance de ce sentiment comme pour Esther (Alice Isaaz, Abigaelle (Maryne Bertieaux). De vase clos avec une vie rangée, ces femmes vont passer dans un monde où règnent les grands espaces avec son lot d'inconnu et de violence.

Le réalisateur rend un bel hommage aux grandes étendues, et pour sûr nous propose des paysages superbes. Cependant, malgré quelques intrigues, l'action arrive trop tard et la dernière demi-heure est sans doute la plus intéressante.

Malheureusement l'état sauvage, qui est long (1h58), a beaucoup d'inaction. Ce film lent, très lent, est limite à certains moments, soporifique.

Certainement avec un film plus court, ce réalisateur prometteur, aurait pu plus nous captiver avec ce rêve américain, qui vire au cauchemar pour ces français expatriés.
On peut remercier David Perrault tout de même d'avoir osé, même si ce long métrage, n'est au final pas celui que j'attendais, il a le mérite de sortir des sentiers battus.
L'ETAT SAUVAGE
Réalisé par David Perrault
Avec : Alice Isaaz, Kevin Janssens, Déborah François, Bruno Todeschini, Constance Dollé, Armelle Abibou, Maryne Bertieaux, Kate Moran, Pierre Yves Cardinal
Distribué par Pyramide Distribution
Genre :  Western, drame
Origine : France
Durée : 1 h 58
En salle le 26 février 2020









Crédits photos et vidéo  : Pyramide Films

#letatsauvage

Pour mes différents réseaux sociaux cliquer sur les icônes :
Instagram Facebook Twitter Hellocoton Pinterest Google + Inspilia Linkedin Dernière mode

Share this:

, , , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci