Théâtre : 12 hommes en colère - critique

Au Théâtre Hébertot, toujours de belles représentations. Chaque année, la sélection est pointue, rappelez-vous de Mariage et sentiment, A tort et à raison et en ce moment, en même temps que 12 hommes en colère, vous pouvez voir La commedia Dell'Arte : Les Jumeaux Vénitiens.

12 hommes en colère, vous rappelle peut être quelque chose, car c'est le nom d'un film, lui-même adapté du roman de Reginald Rose "Twelve Angry Men" écrit en 1953, qui parle du même sujet, sorti au cinéma en 1957 et réalisé par Sidney Lumet. Ce long métrage a d'ailleurs reçu des prix et des nominations lors de nombreux festivals.

Il a part la suite été adapté au théâtre et pour notre plus grand plaisir revient sur à celui d'Hébertot


Le sujet

États-Unis. 12 hommes, au cours de la délibération d’un procès, ont la responsabilité de juger un jeune homme accusé de parricide. Si pour 11 d’entre eux sa culpabilité est évidente, un juré va émettre des doutes. Or il faut l’unanimité pour prononcer un verdict. Une vie est entre leurs mains. C’est l’acquittement ou la chaise électrique.

On assiste dans une tension palpable à un drame judiciaire dans lequel l’intelligence, l’humanité et la persévérance d’un seul homme vont mettre à mal les certitudes et les préjugés des 11 autres jurés, chacun habité et influencé par son histoire personnelle.
 
Un décor sobre, un éclairage extrêmement bien fait, de sorte que l'on sent la nuit tomber et le temps s'écouler. Une musique de fond, des effets sonores comme le tonnerre, accompagnent le jeu des comédiens. Les costumes sont bien restitués et font vraiment d'époque.
Une tension est palpable et l'on va assister un "combat" de mots entre tous les protagonistes. Il suffit qu'une personne, soit prise d'un doute sur la culpabilité du soit disant meurtrier pour que ce dernier émette ses opinions et que petit à petit il amène d'autres sujets à commencer à douter également.
De joutes verbales, en affrontements qui ne sont pas loin d'en venir aux mains, ces jurés vont se retrouver dans une position inconfortable. 

L'un après l'autre ils vont émettre leur plaidoyer, leurs arguments et l'on va découvrir les failles de leur vraie vie au cours de cette délibération.

Il en va de la peine de mort de quelqu'un et la pièce met bien en exergue que le choix que feront ces jurés n'est pas une mince affaire.
Il me serait difficile de m'être plus en avant un comédien plutôt qu'un autre car ils sont tous excellents. Certains ont un rôle plus en retrait que d'autres mais ils méritent tous les applaudissements qu'ils leurs sont adressés en fin de spectacle.

Une pièce prenante où l'on retient son souffle car on attend avec impatience le dénouement et de connaître : Coupable ou non coupable !!!!
12 HOMMES EN COLÈRE
Une pièce de Reginald Rose
Adaptation française Francis Lombrail
Mise en scène Charles Tordjman
Avec : Jeoffrey Bourdenet, Antoine Courtray, Philippe Crubezy, Olivier Cruveiller, Adel Djemaï, Christian Drillaud, Claude Guedj, Roch Leibovici, Pierre Alain Leleu, Francis Lombrail, Pascal Ternisien, Bruno Wolkowtich
Décors : Vincent Tordjman
Lumières : Christian Pinaud
Costumes : Cidalia Da Costa
Musiques : Vicnet
Durée : 1 h 20

Au Théâtre Hébertot
78 bis, bd des Batignolles
75017 PARIS
Depuis le 5 octobre 2017 et jusqu'au
Du mardi au dimanche à 19 h
Réservations sur le site en ligne (ici)

Natieak vous donne son avis via son blog également
Crédits Photos Laurencine Lot - Théâtre Hébertot

Share this:

, , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci