Le fabuleux café Pouchkine ouvre ses portes place de la Madeleine à Paris

*
Mardi dernier j'ai eu l'immense plaisir d'être conviée à l'inauguration du fameux Café Pouchkine qui vient d'ouvrir ses portes Place de la Madeleine à Paris.

A proximité de nombreux palaces parisiens tels l'Hôtel Ritz et l'Hôtel de Crillon, des célèbres enseignes et antiquaires de la rue du Faubourg Saint Honoré ou bien encore du Musée du Louvre, le Café Pouchkine inaugure un vaste palais de la gourmandise.

Pâtisserie, bar, salon de thé, restaurant, l'établissement de près de 600 m2, avec étage, dispose également d'une large terrasse sur la place de la Madeleine, offrant une perspective unique sur le péristyle néo-classique de l'Église de la Madeleine.
Dans cet environnement chargé d'histoire était important pour l'entrepreneur et esthète Andrey Dellos, créateur à Moscou de lieux à forte personnalité dont le premier Café Pouchkine inauguré en 1999 lors du bicentenaire de la naissance du célèbre poète Alexandre Pouchkine. Le mythe devenait ainsi réalité... Le génie d'Andrey Dellos ayant été dans un premier temps de donner vie au café imaginé, rêvé par Gilbert Bécaud (qui vendra chanter in situ) dans sa ballade romantique "Nathalie".

Mais également d'avoir inventé la légende d'un lieu jadis drugstore d'un pharmacien-apothicaire du XVIIIème siècle, Friedrich Karlovich, devenu le véritable cabinet de curiosités qu'est le café Pouchkine.
Pour ma part déjà conquise par les différents Cafés Pouchkine de Paris, et étant une fidèle du corner au Printemps, je ne pouvais qu'être ravie de l'arrivée de ce sublime lieu.

Au niveau du décor, le Café Pouchkine parisien s'inscrit dans ce même esprit, cultivant à la fois épopée décorative, atmosphère intime, cuisine sincère et de qualité. Il est volontairement à contre-courant des cafés épurés, monochrome, open-space... Chaque salon, ils sont au nombre de 4 : le bar Pouchkine et le Salon Catherine II au rez-de-chaussée, le Salon Pavlovsk au premier étage, enfin le Salon Madeleine au deuxième étage) a été décoré et aménagé selon l'éclectisme culturel de la fin du XVIIIème siècle et au début du XIXème siècle. Les meilleurs artisans moscovites ont été sollicités, qu'ils soient peintres décorateurs, staffeurs, ébénistes... Les antiquités (lustres, sculptures, objets d'art) ont été chinées spécialement par Andrey Dellos qui, depuis l'inspiration à la patine des lieux, a veillé au moindre détail. 
*
Il est vrai que dès que vous entrez dans ce lieu vous êtes ébahis par tant de beauté. 

Passons en revue les différents endroits si vous le voulez bien.
*
La boutique

La pâtisserie du Café Pouchkine propose à la vente à emporter des viennoiseries (le meilleur bostock de Paris !), des chocolats, des gâteaux de voyage, toutes les gammes de macarons (8 parfums classiques, 4 parfums saisonniers), les macarons au yaourt (créés pour l’ouverture, véritables yaourts à croquer!) et bien entendu la plupart des fameux desserts de la carte dont les Pavlova, les tartes Soleil, les Matriochka, la Gaufrette, le César, le fameux Médovic ...  
 *
*

L’épicerie russe propose, quant à elle, tarama maison, saumons fumés, œufs de saumon, caviars, pithiviers, pirojkis et bien d’autres produits typiques tels que cornichons malossol et vodka. Autant de mets et gourmandises pour un apéritif thématique, un dîner en duo, un pique-nique entre amis...
*
Un lieu aéré avec une large sélection de gourmandises. Les prix, par rapport à la qualité des produits, sont corrects pour une telle enseigne. Bien mieux que d'autres dans Paris !!!!
 *
Le salon Catherine II

Décoré avec soin, un endroit accueillant, chaleureux ou l'on a envie de déguster un thé, une pâtisserie vous accueille avec une carte automne 2017 des plus agréables.
*
Ouvert du petit déjeuner au dîner, le Café Pouchkine évoluera en fonction des heures du jour : café sur le pouce, apéritif en terrasse, déjeuner d’affaires ou de famille, afternoon tea, dîner entre amis ou en tête à tête ... Il sera un lieu de partage et de luxe abordable. La carte en est la parfaite démonstration, proposant à la fois formules et large choix de snackings. 

D’un point de vue savoir faire, il était naturel qu’Andreï Dellos, restaurateur amoureux de la gastronomie, se rapproche des équipes du grand chef multi étoilé, Alain Ducasse, pour la création d’une carte équilibrée et de qualité. Élaborée de concert par les équipes du Café Pouchkine et celles de DUCASSE Conseil, cette carte offre ainsi un dialogue franco-russe des plus savoureux. Tarte fine de cèpes aux écrevisses, millefeuille de harengs mimosa ou esturgeon en fine gelée au caviar d’Aquitaine figurent au menu des réjouissances ! Sans oublier parmi les snackings simples mais originaux : le club blinis au saumon ou les œufs Bénedict également sur blini russe. Enfin, d’authentiques plats russes seront autant d’invitations au voyage : borsch, bœuf stroganoff, pithiviers à réchauffer soi-même d’un bouillon ou d’un fumé... Et choix de caviars parmi les plus abordables.

Quelques mets que vous pourrez déguster en avant-première de la carte réalisée en étroite collaboration par les équipes du Café Pouchkine et celle de DUCASSE Conseil.
 
Un dialogue franco-russe des plus savoureux célébrant les produits frais et de qualité, respectant la saisonnalité.

Tarte fine de cèpes aux écrevisses


Esturgeon en fine gelée au caviar d'Aquitaine


Millefeuille de harengs Mimosa


Club Blinis au Sarrasin


Club Oliver





Mêmes effets de surprise, mêmes gages d’évasion du côté de la carte sucrée riche d’une trentaine de desserts (sans compter les coupes glacées) dont certains préparés devant soi tels le pain perdu et les crêpes suzette à la russe !



La carte sucrée évoluera au fil des saisons grâce et selon l’inspiration de Nina Métayer, chef création du Café Pouchkine, par ailleurs élue pâtissière de l’année 2016 par le magazine Le Chef puis pâtissière de l’année 2017 par le guide Gault et Millau. 

Et bien entendu de fameux desserts pour l'automne 2017 dont voici la liste :
  

Matriochka caramel noix

Posée sur son sablé breton, la Matriochka renferme un biscuit croustillant noisette. Un cœur de caramel onctueux aux noix torréfiées se dévoile sous une mousse légère. L’enrobage de chocolat au lait craquant offre à la Matriochka cette belle silhouette galbée surmontée d’un petit chapeau fantaisie ! 



Matriochka coco rose mandarine (première photo)
Posé sur son sablé breton, la Matriochka se compose d’une vaporeuse mousse coco à la gelée de rose et d’un cœur flamboyant au confit de mandarine. Un enrobage de chocolat blanc craquant donne à la Matriochka cette belle silhouette galbée surmontée d’un petit chapeau fantaisie ! 

Pavlova fruits rouges
Une aérienne meringue suisse met en valeur le surprenant tutu de chantilly. Il renferme un cœur pourpre composé d’un confit de framboises et myrtilles fraîches posé sur un pain de Gênes. Touche finale : les plumes de cygne en chocolat blanc sont un hommage à la ballerine russe Anna Pavlova, inoubliable interprète du ballet solo « La Mort du cygne ». 


Pavlova marron
Une aérienne meringue suisse met en valeur le surprenant tutu de chantilly marron. Tout en douceur, il renferme un cœur de crémeux marron posé sur un pain de Gênes punché au rhum. Touche finale : les plumes de cygne en chocolat blanc sont un hommage à la ballerine russe Anna Pavlova, inoubliable interprète du ballet solo « La Mort du cygne ». 


César
Le premier né d’une grande lignée de desserts destinés à sublimer une matière. Posé sur un biscuit chocolat au beurre noisette, ce magistral dessert célèbre l’association de trois textures et de trois chocolats : un crémeux chocolat fumé Madong de Papouasie (en provenance de la Chocolaterie de l’Opéra), un croustillant chocolat à la fleur de sel et une mousse chocolat Araguani pur Venezuela (en provenance de Valrhona). Magnifié par un glaçage noir brillant, il est orné de feuilles de laurier en chocolat... Impérial jusqu’au bout ! A venir : le César caramel(s) et le César vanille(s). 

Gaufrette pralinée
Posé sur son biscuit noisette, la bavaroise pralinée cache un délicat millefeuille de croustillant praliné. Le glaçage caramel cultive la perfection. Il est coiffé d’une sphère en chocolat noir renfermant telle une surprise un caramel praliné coulant. 

Tarte soleil Tatin
Après l’estivale tarte soleil pêche groseille, voici la tarte soleil de l’automne ! Gourmandes, les pommes caramélisées reposent sur un crumble amande noisette à la fleur de sel et une crème caramel. En corolle, une crème vanillée ornée ça et la de noisettes torréfiées rehaussées de feuille d’or
Passons au Bar attenant :

Un endroit idéal pour se détendre, boire un verre tranquille dans un cadre raffiné.

 *
Toutes sortes de cocktails alcoolisés ou non, champagne et autres alcools à consommer avec modération bien évidemment.
 *
Ce bar bibliothèque réalisé en chêne naturel dans le style Régence, a été inspiré par la bibliothèque de Pierre le Grand à Peterhof, travail du grand sculpteur et architecte français Nicolas Pinot. 
*
Un somptueux grand escalier mène aux étages et donc au Salon Pavlovk et au Salon Madeleine que je n'ai pas pu voir, car arrivée trop tard il s'y préparait un dîner.
 *
 
 

Bon à savoir : A l'occasion de son installation à la Madeleine à Paris, le Café Pouchkine a confié au dramaturge et parolier Stéphane Guérin la réalisation de son ambiance sonore.

Deux Playlist sont à écouter sans modération, la première dédiée au restaurant et séquencée autour de différents moments de la journée (matin, heure du déjeuner, fin de journée), la seconde pour l'espace de vente à emporter (pâtisserie et épicerie).

Chacun des salons vous réservera bien des surprises n'hésitez pas à vous rendre dans ce superbe lieu qui ne saura que vous apporter du bonheur visuel et gustatif.

CAFE POUCHKINE 
16, place de la Madeleine
75008 PARIS
Tel : 0153438160
Du lundi au samedi de 7 h 30 à 23 h
Le dimanche de 10 h à 18 h
Site en ligne (ici)


Crédits photos : Café Pouchkine - *Autres Dame Skarlette

Share this:

, ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

Vous êtes passés me lire, laissez moi un petit mot - Merci